Dans le cadre du plan « Ma Santé 2022 », le Gouvernement avait présenté une réforme d’ampleur pour repenser l’accès aux études de médecine, en redéfinissant les voies