Signature d’un courrier avec Anne-Laurence Petel et Emilie Chalas pour l’évolution de la rémunération des agents du CEA

La semaine dernière, j’ai cosigné un courrier à destination de la Ministre déléguée chargée de l’Industrie, Madame Agnès Pannier-Runacher, pour l’évolution de la rémunération des agents du CEA.

Le Président de la République a une ambition forte pour la filière nucléaire française. Le 10 février dernier, lors du discours de Belfort, il a ainsi fixé l’objectif d’atteindre 25 gigawatts de nouvelles capacités nucléaires d’ici 2050.

La France a une longue tradition dans la recherche nucléaire et le CEA est aujourd’hui notre principal acteur et atout pour la recherche, le développement et l’innovation dans le domaine du nucléaire.

Dans ce contexte, il est de notre responsabilité de permettre à cet établissement d’attirer et de conserver les talents indispensables pour garantir la souveraineté énergétique et atteindre nos objectifs climatiques.

J’ai souhaité interpeller la Ministre pour ouvrir des négociations avec les organisations syndicales du CEA sur l’évolution du point d’indice. Il en va de la juste rémunération des plus de 20 000 agents du CEA, et de l’attractivité de toute la filière nucléaire française.



Source