Rencontre CNR sur le port de l’Ardoise

Jeudi dernier, dans la continuité de mon rendez-vous avec la CNR avec la Chambre d’Agriculture du Gard, nous effectuions, avec Jean Christian Rey, président de l’Agglomération du Gard Rhodanie, et Yves Cazorla, maire de Laudun-l’Ardoise, une réunion, suivie d’un déplacement sur les infrastructures du port de l’Ardoise afin d’évoquer son devenir.

Un échange autour des missions confiées à la Compagnie Nationale du Rhône dans le cadre de la prolongation de la concession du Rhône pour 18 ans supplémentaires et qui vise, notamment, la reprise de la concession du port dans les prochains mois par la CNR (actuellement géré, pour sa rive droite (quai, grue et entrepôts), par les Vies Navigables de France (VNF)).

Ainsi, sur les 5 volets d’actions de la CNR de son programme pluriannuel quinquennal d’investissement (Plan 5 Rhône1) d’un montant global de 165M€, il est prévu de mobiliser plus de 83M€ sur la navigation et le transport fluvial. A cet effet, il est notamment fléché, dans le cadre de l’amélioration de la fiabilité, de la sécurité, de la disponibilité et de la capacité des ouvrages, un audit du site portuaire de Laudun-l’Ardoise.

Cet audit sera complété et renforcé par des travaux de remise en état et à niveau du quai du port de l’Ardoise dans le cadre du Plan 5 Rhône1, témoignage de la volonté de la CNR d’investir sur le seul port fluvial du Rhône à vocation marchande et industrielle de la région Occitanie.

🗣𝘛𝘳è𝘴 𝘴𝘢𝘵𝘪𝘴𝘧𝘢𝘪𝘵 𝘥𝘦 𝘤𝘦𝘵𝘵𝘦 𝘳𝘦𝘯𝘤𝘰𝘯𝘵𝘳𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦𝘴 é𝘤𝘩𝘢𝘯𝘨𝘦𝘴 𝘦𝘧𝘧𝘦𝘤𝘵𝘶é𝘴 𝘢𝘶𝘵𝘰𝘶𝘳 𝘥𝘶 𝘱𝘰𝘳𝘵 𝘥𝘦 𝘭’𝘈𝘳𝘥𝘰𝘪𝘴𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘴𝘰𝘯 𝘱𝘰𝘵𝘦𝘯𝘵𝘪𝘦𝘭 𝘪𝘯𝘥𝘶𝘴𝘵𝘳𝘪𝘦𝘭 𝘶𝘯𝘪𝘲𝘶𝘦, 𝘥𝘶 𝘧𝘢𝘪𝘵 𝘥𝘦 𝘴𝘢 𝘱𝘰𝘴𝘪𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘨é𝘰𝘨𝘳𝘢𝘱𝘩𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦𝘴 𝘪𝘯𝘧𝘳𝘢𝘴𝘵𝘳𝘶𝘤𝘵𝘶𝘳𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘵𝘳𝘢𝘯𝘴𝘱𝘰𝘳𝘵, 𝘯𝘰𝘵𝘢𝘮𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘧𝘦𝘳𝘳é𝘦𝘴, à 𝘱𝘳𝘰𝘹𝘪𝘮𝘪𝘵é. 𝘓𝘦 𝘱𝘰𝘳𝘵 𝘥𝘦 𝘭’𝘈𝘳𝘥𝘰𝘪𝘴𝘦 𝘥𝘰𝘪𝘵 𝘵𝘳𝘰𝘶𝘷𝘦𝘳 𝘶𝘯𝘦 𝘥𝘦𝘴𝘵𝘪𝘯𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 é𝘤𝘰𝘯𝘰𝘮𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘦𝘵 𝘯𝘰𝘶𝘴 𝘢𝘷𝘰𝘯𝘴 𝘣𝘦𝘴𝘰𝘪𝘯 𝘥𝘦 𝘭’𝘦𝘯𝘴𝘦𝘮𝘣𝘭𝘦 𝘥𝘦𝘴 𝘱𝘢𝘳𝘵𝘪𝘦𝘴 𝘱𝘳𝘦𝘯𝘢𝘯𝘵𝘦𝘴 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘢𝘵𝘵𝘦𝘪𝘯𝘥𝘳𝘦 𝘤𝘦𝘵 𝘰𝘣𝘫𝘦𝘤𝘵𝘪𝘧 𝘦𝘵 𝘢𝘪𝘯𝘴𝘪 𝘤𝘰𝘯𝘵𝘳𝘪𝘣𝘶𝘦𝘳 à 𝘭’𝘢𝘵𝘵𝘳𝘢𝘤𝘵𝘪𝘷𝘪𝘵é 𝘥𝘦 𝘯𝘰𝘵𝘳𝘦 𝘵𝘦𝘳𝘳𝘪𝘵𝘰𝘪𝘳𝘦. 𝘑𝘦 𝘴𝘢𝘭𝘶𝘦 𝘭’𝘦𝘯𝘨𝘢𝘨𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘊𝘕𝘙, 𝘢𝘮é𝘯𝘢𝘨𝘦𝘶𝘳 𝘥𝘶 𝘙𝘩ô𝘯𝘦 𝘦𝘵 𝘱𝘢𝘳𝘵𝘦𝘯𝘢𝘪𝘳𝘦 𝘥𝘦𝘴 𝘤𝘰𝘭𝘭𝘦𝘤𝘵𝘪𝘷𝘪𝘵é𝘴, à 𝘥𝘰𝘯𝘯𝘦𝘳 𝘶𝘯 𝘢𝘷𝘦𝘯𝘪𝘳 à 𝘤𝘦 𝘱𝘰𝘳𝘵, 𝘯𝘰𝘵𝘢𝘮𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘢𝘶 𝘳𝘦𝘨𝘢𝘳𝘥 𝘥𝘶 𝘳é𝘤𝘩𝘢𝘶𝘧𝘧𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘤𝘭𝘪𝘮𝘢𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘯é𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵é à 𝘳é𝘥𝘶𝘪𝘳𝘦 𝘯𝘰𝘴 é𝘮𝘪𝘴𝘴𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘥𝘦 𝘨𝘢𝘻 à 𝘦𝘧𝘧𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘴𝘦𝘳𝘳𝘦. 𝘓𝘦𝘴 𝘵𝘳𝘢𝘯𝘴𝘱𝘰𝘳𝘵𝘴 𝘧𝘭𝘶𝘷𝘪𝘢𝘶𝘹, 𝘧𝘦𝘳𝘳é𝘴 𝘱𝘦𝘶𝘷𝘦𝘯𝘵 𝘦𝘵 𝘥𝘰𝘪𝘷𝘦𝘯𝘵 𝘤𝘰𝘯𝘵𝘳𝘪𝘣𝘶𝘦𝘳 à 𝘯𝘰𝘵𝘳𝘦 𝘰𝘣𝘫𝘦𝘤𝘵𝘪𝘧 𝘥𝘦 𝘯𝘦𝘶𝘵𝘳𝘢𝘭𝘪𝘵é 𝘤𝘢𝘳𝘣𝘰𝘯𝘦 à 𝘩𝘰𝘳𝘪𝘻𝘰𝘯 2050.

– Agglomération du Gard rhodanien, Mairie Laudun-l’Ardoise, Jean Christian Rey




Source