Visite d’Agnès Pannier-Runacher à Orano Melox

Dans la continuité de son déplacement sur le territoire du Gard Rhodanien, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, s’est rendue sur le site d’Orano Melox qui emploie directement 800 personnes dans la filière du combustible nucléaire.
L’usine de Chusclan fabrique le combustible MOX qui permet de recycler le plutonium issu des combustibles usés. Ainsi, avec près de 2 950 tonnes produites à fin 2021, l’établissement Orano Melox est le premier producteur mondial de combustible MOX.

La ministre a visité une partie du futur Campus des Métiers du Recyclage et échanger avec les personnels du site qui portent ce projet important de développement de la filière nucléaire et des métiers afférents.

En effet, face aux enjeux de formation, l’entreprise a décidé, avec le soutien de l’Etat, de développer ce Campus des Métiers du Recyclage. A cet effet, France Relance (#FranceRelance) apportera, au titre de l’appel à projets de renforcement des compétences de la filière nucléaire. près de 4,6 millions d’euros d’aides sur un investissement total de 18,7 millions d’euros sur 3 ans.

Le Campus rassemblera dès la fin 2023 dans un lieu unique, en milieu non-radioactif, des outils physiques et numériques sur plus de 1 000 m². 40 maquettes industrielles à l’échelle 1 seront construites, s’ajoutant à la trentaine déjà en service. Les solutions de formation digitales seront interactives et immersives : réalité virtuelle, réalité augmentée, serious game, vidéos interactives. Les partenaires économiques et universitaires de Melox seront associés à la montée en puissance du Campus.

🗣 𝘐𝘯𝘥é𝘯𝘪𝘢𝘣𝘭𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵, 𝘤𝘦 𝘭𝘪𝘦𝘶 𝘤𝘰𝘯𝘵𝘳𝘪𝘣𝘶𝘦𝘳𝘢 à 𝘭𝘢 𝘱é𝘳𝘦𝘯𝘯𝘪𝘵é 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘧𝘪𝘭𝘪è𝘳𝘦 𝘥𝘦 𝘳𝘦𝘤𝘺𝘤𝘭𝘢𝘨𝘦 𝘯𝘶𝘤𝘭é𝘢𝘪𝘳𝘦 𝘦𝘵, 𝘱𝘭𝘶𝘴 𝘭𝘢𝘳𝘨𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵, 𝘦𝘯 𝘴’𝘰𝘶𝘷𝘳𝘢𝘯𝘵 à 𝘥𝘦𝘴 𝘢𝘤𝘵𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘦𝘹𝘵é𝘳𝘪𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘱𝘢𝘳 𝘭𝘦 𝘱𝘢𝘳𝘵𝘢𝘨𝘦 𝘥𝘦 𝘱𝘭𝘢𝘵𝘦𝘧𝘰𝘳𝘮𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘧𝘰𝘳𝘮𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘢𝘷𝘦𝘤 𝘥𝘦𝘴 𝘶𝘯𝘪𝘷𝘦𝘳𝘴𝘪𝘵é𝘴, 𝘥𝘦𝘴 𝘦𝘯𝘵𝘳𝘦𝘱𝘳𝘪𝘴𝘦𝘴 𝘪𝘯𝘯𝘰𝘷𝘢𝘯𝘵𝘦𝘴 𝘦𝘵 𝘧é𝘥é𝘳𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴, 𝘱𝘦𝘳𝘮𝘦𝘵𝘵𝘳𝘢 𝘥𝘦 𝘥é𝘷𝘦𝘭𝘰𝘱𝘱𝘦𝘳 𝘭’𝘦𝘮𝘱𝘭𝘰𝘺𝘢𝘣𝘪𝘭𝘪𝘵é 𝘥𝘦𝘴 𝘱𝘦𝘳𝘴𝘰𝘯𝘯𝘦𝘴, 𝘥𝘦 𝘱𝘢𝘳𝘵𝘪𝘤𝘪𝘱𝘦𝘳 à 𝘭’𝘢𝘵𝘵𝘳𝘢𝘤𝘵𝘪𝘷𝘪𝘵é 𝘥𝘶 𝘵𝘦𝘳𝘳𝘪𝘵𝘰𝘪𝘳𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘳𝘦𝘯𝘧𝘰𝘳𝘤𝘦𝘳 𝘭’𝘦𝘹𝘱𝘦𝘳𝘵𝘪𝘴𝘦 𝘥’𝘪𝘯𝘵𝘦𝘳𝘷𝘦𝘯𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘦𝘯 𝘮𝘪𝘭𝘪𝘦𝘶 𝘩𝘰𝘴𝘵𝘪𝘭𝘦 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭’𝘦𝘯𝘴𝘦𝘮𝘣𝘭𝘦 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘧𝘪𝘭𝘪è𝘳𝘦 𝘯𝘶𝘤𝘭é𝘢𝘪𝘳𝘦 𝘧𝘳𝘢𝘯ç𝘢𝘪𝘴𝘦.
𝘊’𝘦𝘴𝘵 𝘶𝘯𝘦 𝘳é𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘴𝘢𝘵𝘪𝘴𝘧𝘢𝘤𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦 𝘷𝘰𝘪𝘳 𝘭’𝘌𝘵𝘢𝘵 𝘢𝘤𝘤𝘰𝘮𝘱𝘢𝘨𝘯𝘦𝘳 𝘥𝘦 𝘵𝘦𝘭𝘴 𝘱𝘳𝘰𝘫𝘦𝘵𝘴, 𝘴𝘵𝘳𝘶𝘤𝘵𝘶𝘳𝘢𝘯𝘵𝘴 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭𝘢 𝘧𝘪𝘭𝘪è𝘳𝘦, 𝘧𝘢𝘤𝘦 𝘢𝘶𝘹 𝘦𝘯𝘫𝘦𝘶𝘹 𝘥𝘦 𝘴𝘰𝘶𝘷𝘦𝘳𝘢𝘪𝘯𝘦𝘵é é𝘯𝘦𝘳𝘨é𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘯𝘦𝘶𝘵𝘳𝘢𝘭𝘪𝘵é 𝘤𝘢𝘳𝘣𝘰𝘯𝘦.

– Jean Christian Rey, Agglomération du Gard rhodanien, Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, IMT Mines Alès, Université de Nîmes – UNÎMES, UIMM Occitanie LR





Source