Inauguration exposition événement sur les 60 ans du cessez-le-feu en Algérie

Ce mardi, en amont des commémorations du 19 mars 1962, je participais, avec Jean-Yves Chapelet, maire de Bagnols-sur-Cèze, Jean Christian Rey, président de l’Agglomération du Gard rhodanien, Raymond Masse, Conseiller municipal Délégué aux Anciens combattants, Maurice Soulier, président du comité cantonal de la Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA) de Bagnols-sur-Cèze et de nombreux adhérents et anciens combattants, à l’inauguration de l’exposition rendant hommage aux victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

Un retour en arrière de 60 ans mais aujourd’hui terriblement présent et d’actualité au regard des terribles événements en Ukraine. Un témoignage, à travers le temps, d’une période sombre de notre histoire et des blessures de cette guerre qui, longtemps, n’en avait pas le nom (jusqu’à la loi de reconnaissance de 1999) et qui a divisé non seulement les Algériens et les Français, mais aussi les Algériens entre eux et les Français entre eux.

A cette occasion, nous avons remis symboliquement le nouveau drapeau au porte-drapeau de la Fnaca et ainsi contribuer au travail de cette association de perpétuer le devoir de mémoire et sa transmission aux générations présentes comme futures.



Source