Comité départemental de sortie de crise

Ce lundi, je participais, aux côtés des différents élus, collectivités et acteurs locaux, au deuxième comité départemental de sortie de crise créé dans le cadre du plan d’action national visant à soutenir la reprise d’activité des entreprises.

Une réunion qui permet de faire un point de situation de l’économie et des entreprises gardoises à fin décembre 2021 et de présenter les mesures de soutien aux entreprises.

Ainsi, on constate que le Gard a bénéficié du fort rebond de l’économie française (prévisions de croissance annuelle du PIB de 6,7 % pour 2021) avec :

  • Effectif salarié : 148 330, en ↗️ de + 0,4 % par rapport au trimestre précédent et de + 3,6 % en glissement annuel (soit 5 111 postes créés)
  • Masse salariale : 1,05 Md€, en ↗️ de + 3,3 % par rapport au trimestre précédent et de + 6,9 % en glissement annuel
  • Taux de chômage (fin du 3ème trimestre 2021) : 11 % (région : 9,5%, France métropolitaine : 7,9 %)

Par ailleurs, on remarque une forte baisse du recours aux dispositifs de soutien (Fonds de solidarité, activité partielle, Aides au paiement des cotisations sociales, prêts garantis par l’État) en 2021.
Toutefois, le Gouvernement a annoncé des mesures de soutien aux entreprises :

  • Un soutien spécial renforcé (18 janvier 2022 par le 1er Ministre) pendant 2 mois pour les entreprises de moins de 250 salariés des secteurs de l’hôtellerie, des cafés, de la restauration, des traiteurs, de l’événementiel et des agences de voyages (secteurs S1 et S1 bis) affectées par les restrictions liées à la crise sanitaire.
  • Une prolongation des Prêts garantis par l’État (PGE) jusqu’au 30/06/2022 et l’entrée en vigueur, le 15/02/2022, pour les TPE et PME ayant souscrit un PGE d’un montant inférieur ou égal à 50 000€ d’un dispositif permettant la médiation du crédit afin d’obtenir un allongement de 2 ans, ou plus exceptionnellement de 4 ans de leurs remboursements, assorti dans les cas particulièrement difficiles d’un différé supplémentaire de 6 mois.
  • Une prolongation des avances remboursables et prêts bonifiés jusqu’au 30/06/2022.
  • Une prolongation du dispositif de prêts exceptionnels aux petites entreprises jusqu’au 30/06/2022.
  • Reconduite du dispositif dérogatoire de l’activité partielle sans reste à charge pour les employeurs des secteurs impactés (S1, S1 Bis)

Et enfin, une procédure de traitement de sortie de crise : Une procédure rapide et ciblée destinée aux petites entreprises pour leur permettre de rebondir rapidement grâce à une restructuration de leur dette et un accompagnement des entreprises détectées par le dispositif « signaux faibles ».

– Préfète du Gard, Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, Ministère de la Justice, CCI Gard, Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Gard – CMA 30, UPE30, Umih30, CAPEB GARD, Fédération du Bâtiment du GARD – FFB GARD, Banque de France, Bpifrance, Urssaf LR, U2P Occitanie ― Union des entreprises de proximité, …


Source