ComEco : l’examen proposition de loi de la « France Insoumise » relative à l’interdiction du glyphosate


Cette semaine, j’étais présent en commission des affaires économiques pour l’examen d’une proposition de loi de la « France Insoumise » relative à l’interdiction du glyphosate.

J’étais voté contre cette proposition de loi, non pas parce que je ne partage pas la finalité mais parce que je ne suis pas en accord avec la méthode.

Cette proposition de loi fait de l’interdiction du glyphosate un symbole, sans prendre en compte les réalités du terrain, qui conduisent à accompagner les agriculteurs vers la transition agro-écologique. Depuis plus de quatre ans, nous travaillons à réduire l’utilisation et l’épandage de pesticides.

Notre action a permis d’investir plus de 70 millions d’euros par an pour réduire l’usage des produits phytosanitaires et de mobiliser 215 millions d’euros dans le cadre du Plan de Relance pour aider les agriculteurs à s’équiper d’agroéquipements nécessaires à la transition agro-écologique.

Ces aides financières s’accompagnent de mesures ciblées visant à interdire la publicité et les promotions pour certains produits phytosanitaires et biocides, le renforcement des mesures de protection des riverains et la séparation des activités de vente et conseil à l’utilisation.

Grâce à cela, des résultats concrets sont au rendez-vous : En 4 ans, nous avons baissé de 93% les ventes des agents chimiques les plus préoccupants et multiplier par deux les surfaces agricoles biologiques.


Source