Intervention au colloque de l’Union Française de l’Électricité (UFE)


Mardi matin, j’intervenais au colloque de l’Union Française de l’Électricité sur une table ronde concernant les scénarios énergétiques de décarbonation à horizon 2050.

En compagnie de Xavier Piechaczyk, président du directoire de RTE, Marianne Laigneau, présidente du directoire de ENEDIS et de Jean-Marc Ollagnier, directeur général Europe du Groupe Accenture, nous avons pu présenter nos visions du futur énergétique de la France.

Pour ma part le prochain quinquennat sera déterminant pour la politique énergétique de notre pays. Nous avons besoin d’accélérer le déploiement des énergies renouvelables sur l’ensemble du territoire et de s’appuyer sur le parc nucléaire existant et à venir. Faire croire aujourd’hui qu’il ne faut rien changer dans l’approvisionnement énergétique de notre pays est une erreur et la crise que nous traversons nous le montre bien.

Les énergies fossiles ne sont plus les énergies compétitives, si nous voulons demain atteindre nos objectifs climatiques, préserver le pouvoir d’achat des français et protéger notre souveraineté, nous devons accélérer sur l’ensemble des sources d’énergies décarbonées.



Source