Mission d’information prix de l’énergie : Commission de régulation de l’énergie (CRE)

La semaine dernière, j’échangeais avec la Commission de régulation de l’énergie (CRE) sur la hausse des prix qui touche notre pays.

S’il est impossible de prévoir ce que seront les prix futurs du gaz, il est possible d’analyser les anticipations de prix par les acteurs du marché. À ce titre, les prix de de gros sur l’achat de gaz pour l’année 2022 restent à des niveaux élevés, ils reviennent à des niveaux « normaux » pour 2023 et 2024.

De toute évidence, il apparaît urgent d’accélérer la décarbonation de notre pays, pour réduire notre dépendance aux énergies fossiles importées. Rappelons que la France importe 99% du gaz naturel qu’elle consomme, elle est donc directement exposée aux variations de prix sur le marché.

À ce titre, le choix français d’une transition énergétique équilibrée entre renouvelables et nucléaire est le bon. Nous défendons la place du nucléaire dans la transition à Bruxelles et nous continuerons à défendre cette approche, qui sort confortée de la situation actuelle, par rapport à ceux qui ont voulu croire à une sortie du nucléaire en le remplaçant temporairement par du gaz.

Source