Adoption de la proposition de loi contre la maltraitance animale

Dans l’hémicycle, nous avons adopté définitivement une grande loi pour la cause animale, permettant de faire évoluer les pratiques et d’améliorer les conditions de vie de millions d’animaux.

Ainsi, des mesures concrètes vont voir le jour :

  • Il ne sera désormais plus possible d’acheter un chat ou un chien en animalerie à compter du 1er janvier 2024. La présentation de ces animaux en vitrine sera également interdite.
  • Nous encadrons la vente d’animaux en ligne, pour lutter contre le trafic d’animaux et les achats compulsifs ;
  • Les sanctions applicables en cas de sévices graves, d’actes de cruauté ou d’abandon d’un animal sont renforcés ;
  • Nous mettons fin à l’exploitation commerciale d’espèce sauvages, en interdisant leur acquisition et leur reproduction ainsi que leur présence dans les cirques itinérants ;
  • La détention de cétacés (dauphins, orques…) dans les delphinariums sera également interdite.

Grâce à ces mesures, les animaux ne seront plus considérés comme des objets de loisir, nous instaurons peu à peu une nouvelle relation entre l’Homme et l’Animal.


Source