Présentation RTE du rapport « Futurs énergétiques 2050 »


Hier matin, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, RTE, présentait son rapport « Futurs énergétiques 2050 ».

Pour la première fois, nous disposons des bases objectives pour discuter des grandes évolutions de notre avenir énergétique sur les prochaines décennies. Les travaux présentés démontrent qu’il existe des chemins réalistes pour atteindre la neutralité carbone en matière énergétique, grâce notamment au système électrique. Ils sont exigeants et supposent tous une mobilisation forte et immédiate, avec un développement massif de la production d’électricité.

Consommation d’électricité : Le scénario central de RTE se base une hypothèse de consommation d’électricité de 536 TWh d’ici 2035 et de 645 TWh d’ici 2050 (contre 475 TWh aujourd’hui). Autrement dit, cela suppose des efforts continus d’efficacité et de sobriété énergétiques dans tous les champs (industrie, transports, bâtiments).

Production d’électricité : Selon RTE, un scénario conservant une capacité de production nucléaire importante associé à un développement conséquent des renouvelables est de nature à limiter le risque de non atteinte des objectifs climatiques. À court et moyens termes, nous devons développer de manière très volontariste toutes les énergies décarbonées.

Coût : La construction de nouveaux réacteurs ressort des travaux de RTE comme une piste pertinente du point de vue économique, a fortiori dans des scénarios conservant un parc d’environ 40GW en 2050. Il en est de même pour les grands parcs éoliens et photovoltaïques. L’étude montre également que l’évolution des coûts du système électrique peut être maitrisée à moyen et long terme. Ainsi, en 40 ans, le coût au MWh pourrait augmenter de l’ordre de 15% en vision médiane (hors inflation).

L’ampleur des défis qui attend notre pays est de taille, d’ici trois décennies, nous devrons avoir renouvelé quasi en intégralité le système de production électrique français. J’en appelle donc à la mobilisation générale de l’ensemble des énergies décarbonées !

Retrouvez mon communiqué de presse ci-dessous :



Source