Rencontres entre les élus de la Vallée du Rhône et les acteurs de la filière nucléaire française


Vendredi dernier, j’organisais les premières rencontres entre les élus de la Vallée du Rhône et les acteurs de la filière nucléaire française.

La Vallée du Rhône accueille l’intégralité de la chaîne de valeur de l’industrie nucléaire française autour des sites du Tricastin, de Marcoule, de Cruas-Meysses, de Cadarache, aux franges de trois régions et de quatre départements. Il était donc important pour moi de réunir la filière pour parler de son avis et des grandes décisions politiques qui devront être prises prochainement.

Nous avons débuté cette journée par une visite du centre d’enrichissement d’Uranium Georges Besse II qui vient en remplacement d’Eurodif, aux côtés de Philippe Knoche, Directeur Général d’Orano, de Jean-Bernard Levy, Président Directeur Général du Groupe EDF, de François Jacq, Administrateur Général du CEA, et de quelques parlementaires. Ensuite, nous avons assisté à la cérémonie de fin de la construction du Laboratoire Isotopes Stables sur le site d’Orano Tricastin. Grâce à ce nouveau laboratoire, Orano pourra produire des isotopes stables. Ces formes non radioactives, contrairement aux isotopes d’uranium non stables, présentent des propriétés notamment prisées par les acteurs de la santé et de la recherche.

Le Directeur Général d’Orano, M. Philippe Knoche a ainsi pris la parole pour annoncer que ce nouvel équipement de 3500 mètres carrés sera opérationnel à compter de 2023. Il devrait employer une vingtaine de personnes. Il s’agit là d’un bel exemple pour montrer que la filière nucléaire s’inscrit dans la voie de l’innovation technologique.



Source