Rencontre avec le Président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), Bernard Doroszczuk


Lundi matin, rencontre avec le Président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), Bernard Doroszczuk, pour revenir sur la décision de l’ASN de prolonger de 40 à 50 ans la durée d’exploitation des centrales nucléaires françaises.

En Février dernier, l’ASN a statué sur les conditions de la poursuite de fonctionnement des réacteurs de 900 MW d’EDF au-delà de leur quatrième réexamen périodique. L’autorité administrative indépendante considère que l’ensemble des dispositions prévues par EDF et celles qu’elle prescrit ouvrent la perspective d’une poursuite de fonctionnement de ces réacteurs pour les 10 prochaines années. Si la continuité d’exploitation est soumise à la réalisation de travaux de sûreté, il s’agit là d’une très bonne nouvelle pour notre mix électrique et notre indépendance énergétique.

L’entretien a également permis d’aborder la question du lancement du nouveau programme nucléaire. Pour le Président de l’ASN, il est nécessaire d’apporter de la visibilité à la filière, de prendre une décision rapide pour permettre de conserver l’attractivité de la filière nucléaire. À ce stade, il n’y a pas d’obstacle pour que la filière industrielle retrouve ses compétences et puissent répondre aux défis énergétiques futurs. À compter de 2022 des choix importants devront être faits pour préparer la future loi quinquennale de l’énergie qui sera examinée par le Parlement début 2023.

Source