Adoption projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire


Depuis quelques jours, la situation sanitaire s’est considérablement dégradée. On compte près de 22 000 cas de contamination à la covid-19, soit +203% en une semaine.

La fulgurance de propagation du variant delta nous impose de tout mettre en œuvre pour éviter des décès supplémentaires, une saturation de nos hôpitaux, un nouveau confinement national, et l’arrêt de notre économie. Ainsi, vendredi matin, après 20 heures de débat, nous avons adopté le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire.

L’objectif de ce texte est d’ajuster nos outils sanitaires pour riposter contre la 4ème vague :

  • Prorogation du régime de sortie de crise sanitaire jusqu’au 31 décembre 2021 ;
  • Élargissement des activités pouvant être concernées par le pass sanitaire ;
  • Obligation vaccinale, sauf contre-indication médicale, contre la covid-19 pour les personnes travaillant dans les secteurs sanitaires et médico-social ;
  • Mise en place d’un mécanisme d’autorisation d’absence, afin de permettre aux salariés de se rendre aux rendez-vous médicaux.

Se faire vacciner, c’est se protéger soi, mais aussi protéger ceux qui nous entourent. Plus une collectivité compte de personnes vaccinées, plus elle prévient les risques d’une nouvelle vague épidémique. Ainsi, face à cette 4ème vague, nous accélérons encore sur la vaccination. L’objectif initial de 40 millions de Français vaccinés sera atteint fin août avec un mois d’avance. Au moins 5 millions de rendez-vous supplémentaires seront ouverts dans les jours qui viennent pour répondre à la demande importante et permettre à un maximum de Français d’être rapidement protégés.

Source