Adoption du projet de loi Climat-résilience


Mardi soir, les députés ont adopté définitivement le projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets. Issu des propositions de la Convention citoyenne pour le Climat (CCC), le texte a été largement enrichi par plus de 310 heures de débats parlementaires.

Grâce à ce projet de loi, notre majorité confirme son engagement, dans la continuité des textes déjà portés au cours du quinquennat: lois hydrocarbures, énergie-climat, EGALIM, anti-gaspillage et économie circulaire, orientation des mobilités, ELAN…

L’adoption définitive de ce texte scelle des avancées importantes pour le climat et l’ensemble de nos concitoyens :

  • Pour une évolution de nos modes de consommation : expérimentation d’un score-carbone, la généralisation de l’éducation à l’environnement et au développement durable, l’interdiction de la publicité sur les énergies fossiles ;
  • Pour une amélioration de la qualité de vie : généralisation des zones à faibles émissions mobilité (ZFE) d’ici à 2025, fin des vols intérieurs pour lesquels il existe une alternative moins émettrice de CO2 en moins de 2h30 ;
  • Pour accélérer la rénovation énergétique des bâtiments : interdiction de la location des passoires thermiques dès 2025, interdiction de la construction des surfaces commerciales de plus de 10 000 m2 dans les zones rurales ;
  • Pour développer de nouvelles habitudes alimentaires : généralisation du repas végétarien hebdomadaire, expérimentation du repas végétarien quotidien.

Ce texte est une première étape importante, il doit nous forcer à continuer d’agir en faveur de la transition écologique. La Présidence française de l’Union européenne en 2022 doit ainsi permettre d’accélérer nos ambitions.



Source