Agents de protection de la forêt méditerranéenne

Cette semaine, rencontre avec les Agents de protection de la forêt méditerranéenne (APFM) sur les hauteurs de Saint-Victor-la-Coste, avec Cédric Clémente, maire de Lirac et président de l’Association des communes forestières du Gard.

Nés il y a une vingtaine d’années, les APFM font partie de la défense des forêts contre l’incendie (DFCI) et sont des ouvriers forestiers spécialisés de l’Office national des forêts (ONF).
Anciennement appelés auxiliaires, ils sont aujourd’hui au nombre de 190 et interviennent dans le cadre d’une mission d’intérêt général confiée par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation à l’ONF.
Les agents sont répartis sur dix départements du Sud de la France.

Leurs missions varient en fonction des saisons :

  • En période estivale, ils sont intégrés aux dispositifs départementaux de surveillance et réalisent du guet en vigie et des patrouilles (surveillance, alerte, intervention sur feux naissants, information du public) ;
  • Hors période estivale, ils entretiennent les ouvrages de défense des forêts contre les incendies (pistes et points d’eau, débroussaillement, balisage, brûlage dirigé).

Des missions essentielles quand on sait que le risque incendie sur nos territoires va grandissant au regard des étés de plus en plus précoces et de plus en plus chauds.
Un échange intéressant et instructif autour du travail de ces agents, de leur statut, de leur financement et leur avenir sur les années prochaines.


Source