CSE : Audition du Sénat sur le volet rénovation énergétique

Lundi après-midi, j’étais auditionné par le Sénat sur le volet rénovation énergétique du projet de loi Climat & Résilience en tant que président du conseil supérieur de l’énergie et rapporteur de la loi Energie climat.

Au niveau national, le secteur du bâtiment représente près de 45% de la consommation d’énergie finale et 27% des émissions de gaz à effet de serre. La politique que nous mettons en place depuis 2017 est centrée sur un objectif central : la rénovation complète du parc de bâtiment au niveau « basse consommation » d’ici 2050.

Lors de cet échange avec la Sénatrice Dominique Estrosi-Sassone, j’ai pu présenter les différents articles votés à l’Assemblée nationale. Le Projet de loi Climat et Résilience consacre un volet important à la rénovation énergétique des bâtiments mais pour mesurer l’impact de cette loi, il est important de regarder ce qui a été fait depuis 2017 car la loi vient compléter un ensemble de mesures votées dans la loi ELAN et dans la loi énergie-climat.

Par ailleurs, j’ai alerté sur le risque de « stop and go » législatif, il est toujours bon de laisser du temps à une loi pour qu’elle puisse s’appliquer avant de vouloir la réformer. Il serait délicat de remettre en cause dans le projet de loi Climat et Résilience, des réformes qui viennent d’être finalisées. Je pense, par exemple, à la réforme du diagnostic de performance énergétique que nous avons entamé il y a maintenant deux ans et qui permettra de mesurer avec efficacité la consommation d’énergie des logements.


Source