Réunion de groupe : lutter contre les inégalités économiques et professionnelles entre les femmes et les hommes

Cette semaine, lors de la réunion du groupe parlementaire autour du Premier Ministre, nous avons discuté des prochains textes qui seront discutés à l’Assemblée nationale.

Un texte important sera prochainement discuté pour lutter contre les inégalités économiques et professionnelles entre les femmes et les hommes. Si la loi accorde désormais également et indistinctement les mêmes droits aux femmes et aux hommes, nous constatons, dans la pratique, qu’à poste égal, les femmes gagnent 10,5 % de moins que les hommes ; qu’elles ont 30 % de chances en moins d’être financées par les principaux fonds de capital-risque que les hommes ; qu’aucune femme ne préside une société du CAC 40.

Face à cela, la majorité a décidé de réagir en présentant cette proposition de loi. Le texte comporte des mesures à la hauteur des enjeux :

  1. Les salaires et prestations sociales ne pourront plus être versés sur le compte d’un tiers (souvent, le conjoint). Ils devront être versés sur un compte commun ou le compte de la personne concernée.
  2. Il existe déjà une aide financière pour les parents qui souhaitent cesser ou réduire leur activité professionnelle pour s’occuper de leur(s) enfant(s). Ils pourront désormais en plus accéder à des dispositifs de formation professionnelle.
  3. Des places de crèche seront réservées pour les mères célibataires (ou pères) pour qu’elles puissent plus facilement trouver un emploi.
  4. Parce que le plafond de verre n’a pas encore été brisé et que les inégalités professionnelles perdurent, les entreprises de plus de 1000 salariés publieront chaque année un état des lieux genré des postes à responsabilité. Objectif : atteindre une proportion minimale de représentation d’un sexe parmi ces postes de 30% à 5 ans et 40% à 8 ans.
  5. Il est anormal qu’il soit plus difficile pour les femmes que pour les hommes de fonder leur entreprise ! Pour augmenter le financement de l’entrepreneuriat des femmes, nous mettons en place des objectifs de mixité pour Bpifrance.

Source