Suivi départemental du plan de relance


Semaine dernière je participais à la visioconférence du suivi départemental du plan de relance #FranceRelance organisé par la Préfète du Gard à laquelle participait de nombreux élus, parlementaires et représentants, ainsi que Jean Rampon, sous-préfet d’Alès et référent du plan de relance pour le département.

Un point d’étape sur la déclinaison gardoise du plan de 100 Md€ dédiés à la relance, basé sur le triptyque écologie, compétitivité et cohésion.
A titre d’exemple, la baisse des impôts de production représente près de 68 M€ sur le Gard et a bénéficié à plus de 7 000 entreprises.
Si certaines entreprises, telles que SEQENS à Aramon, ont été lauréates d’appels à projets (tout comme ErgoSanté ou Sherco), de nouvelles sont en passe de l’être et il est important que l’ensemble des entreprises, PME, PMI et ETI s’emparent de ce plan de relance, notamment sur leurs projets d’investissement (https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance).

Sur le volet écologique et rénovation énergétique, le dispositif « Ma Prime Renov’ » rencontre un fort succès, tout comme la prime à la conversion à destination de véhicules peu polluants où 9 000 primes ont été délivrées.
La rénovation énergétique des bâtiments publics est un volet important du plan de relance. A ce titre, l’enveloppe de Dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) représente un montant de 11M€ à destination des collectivités qui souhaitent porter un projet de rénovation de leurs bâtiments. Si une grande partie de ce volant financier est déjà engagé, j’ai rappelé l’importance de n’oublier aucun territoire, notamment sur la troisième circonscription.

Enfin, sur le volet de la cohésion sociale et des territoires, il faut souligner la bonne performance du dispositif 1 jeune / 1 solution qui a déjà bénéficié à plus de 3 500 jeunes sur le département, leur permettant de trouver un travail (aide à l’embauche) , un contrat d’apprentissage (prime d’apprentissage), un stage…

Afin de populariser au mieux l’ensemble des dispositifs et des appels à projets, une lettre d’information sera prochainement disponible.


Source