Cycle de conférence des Mines Nancy : stratégie de décarbonation française


Hier, dans le cadre du cycle de conférence des Mines Nancy sur les enjeux du développement durable, je suis intervenu pour parler auprès des étudiants de la stratégie de décarbonation française.

La politique de décarbonation de la France est fondée sur deux documents nationaux de programmation et de gouvernance sur l’énergie et le climat : La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui fixe les priorités d’actions des pouvoirs publics dans le domaine de l’énergie pour les 10 années à venir et la stratégie nationale bas-carbone (SNBC), qui est la feuille de route de la France pour conduire la politique d’atténuation du changement climatique.

Ces deux documents nous permettent d’agir et de décarboner notre économie dans tous les secteurs (transport, bâtiment, énergie, l’industrie, déchet, agriculture…). J’ai rappelé que bien que la réduction de nos émissions soit une priorité, il ne fallait pas oublier le volet social qui peut avoir des conséquences importantes pour nos citoyens et nos territoires.

Je pense ici à la fermeture des 4 dernières centrales à charbon qui était un impératif pour le climat. Avant la loi énergie-climat, en France, le charbon ne représentait que 1,8% de la production d’électricité mais 35% des émissions de gaz à effet de serre issu de la production d’énergie. Il a été nécessaire d’accompagner ces fermetures, de trouver de nouveaux projets de territoires, de permettre aux salariés qui travaillaient dans ces usines depuis plusieurs années de trouver un nouvel emploi. Cette transition écologique doit être une opportunité de transformer notre pays mais elle ne doit laisser personne sur le chemin.

Merci pour cet échange ! Cette nouvelle génération d’ingénieurs créatifs et responsables sera essentielle pour relever les défis qui nous attendent.

Source