Château de Manissy : exportation des vins français


Ce vendredi, je me suis rendu au Château de Manissy à Tavel, pour échanger avec Florian André, viticulteur et Pierre Jauffret, vigneron du Chateau Terre Forte et Président de la Fédération gardoise des vignerons indépendants au sujet du moratoire de 4 mois des taxes douanières américaines sur les vins français.

Un moratoire à mettre à profit pour que les États-Unis et l’Union européenne parviennent à mettre un point final au contentieux Airbus-Boeing qui est à l’origine de cette taxation supplémentaire de 25%, en vigueur depuis le 18 octobre 2019, sous l’administration Trump.

Avec l’élection de Joe Biden à la Maison Blanche, s’amorce un retour à des relations plus apaisées avec les Etats-Unis et ainsi permettre à nos viticulteurs d’assurer leurs exportations.

Localement, pour le Château de Manissy, après une année quasiment blanche avec seulement 8 000 bouteilles environ exportées en 2020 du fait des surtaxes et de la crise sanitaire, l’année 2021 est sans commune mesure avec plus de 40 000 bouteilles en partance pour les Etats-Unis.

Les vins et spiritueux sont les n°2 des excédents de notre balance commerciale et représentent 12,1 milliards d’euros à export (recul de 13,9% par rapport à 2019). C’est un marché important, essentiel pour notre viticulture et nos terroirs.

Ce moratoire est une première étape qui doit être concrétisée par un règlement définitif de ce contentieux, vieux d’une quinzaine d’années, d’aides réciproques à Airbus & Boeing. Un contentieux où nos viticulteurs ont été pris en otages.

– Vignerons Indépendants, Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation



Source