Plan de relance dans le Gard : Point d’étape


Malgré un contexte sanitaire délicat, le Plan de relance continue à se déployer rapidement et efficacement dans l’ensemble des territoires. Le déploiement de ce plan a fait l’objet d’une territorialisation forte, en confiant au sein de chaque préfecture aux sous-préfets à la relance, la mise en œuvre concrète des mesures du plan aux bénéfices des citoyens, des entreprises et des collectivités territoriales.

Notre département du Gard bénéficie pleinement du plan de relance :

1 – Volet écologie

Le Plan de relance a mis l’accent sur la décarbonation de notre économie et l’accélération de la transition écologique. Pour se faire, plus de 22,7 millions d’euros ont été engagés pour la rénovation énergétique des bâtiments de l’Etat. Ainsi, c’est par exemple, des sites du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives de Marcoule (CEA) à Chusclan qui feront l’objet de rénovation énergétique.

2 – Volet compétitivité

Le Plan de relance soutient l’industrie Gardoise. Dès 2020, 7 entreprises ont bénéficié dès 2020 de 20,7 millions d’euros d’aides ayant permis de réaliser 34,2 millions d’euros d’investissement. On peut ici citer de l’entreprise Seqens à Aramon qui a bénéficié d’une aide pour réindustrialiser la production de produits thérapeutiques en France.

Par ailleurs, le Plan de relance vient directement renforcer la compétitivité du territoire avec une baisse des impôts de production de 68 millions d’euros au profit de 6 804 entreprises du département. Ces baisses d’impôts doivent permettre à ces entreprises d’investir, de grandir et d’avoir un impact positif sur l’offre d’emploi dans le département.

3 – Volet Cohésion

Il était important lors de l’élaboration de ce plan de ne pas oublier le volet « cohésion » en donnant une perspective d’avenir aux jeunes gardois. A date, plus de 3 500 jeunes gardois ont bénéficié du « Plan Jeunes » comprenant notamment des primes à l’embauche pour le premier emploi ou des aides pour établir des contrats d’apprentissage.

Enfin, ce volet « Cohésion » doit également permettre de soutenir les collectivités locales dans leurs projets d’investissement local. Dans le Gard, 33 projets ont été retenus pour un accompagnement financier exceptionnel de 9,1 millions d’euros. A Bagnols-sur-Cèze, c’est par exemple, l’aménagement de la place Bertin Boissin qui fait l’objet d’un soutien particulier de l’Etat.

Source