Pierre Jauffret, président Fédération gardoise des vignerons indépendants


Echanges, ce vendredi, avec Pierre Jauffret, vigneron du Chateau Terre Forte et Président de la Fédération gardoise des vignerons indépendants sur les différents sujets d’actualité autour de l’agriculture et de la viticulture.

L’impact de la crise sanitaire et de la fermeture des bars et restaurants pèse sur les vignerons avec une augmentation des stocks. Si les aides à la distillation ont permis de gérer l’excédent, sur les IGP (Indication géographique protégée) par exemple, mais elles ne résolvent pas le problème du cours actuel du vin et des ventes, notamment vis à vis des négociants.

Le secteur de l’exportation est lui fortement touché par la crise sanitaire avec une contraction importante du marché à destination de l’Asie (marché chinois en particulier), mais aussi à destination des Etats-Unis avec la surtaxe de 25% sur les vins instaurée par l’administration Trump.
Pour autant, avec l’élection de Joe Biden et sa volonté de réintégrer l’Accord de Paris, un vent de changement permet d’être optimiste pour l’avenir de ce côté.

Mais, sans attendre, le Gouvernement a souhaité, en janvier dernier, de venir en aide aux viticulteurs touchés par les sanctions américaines sur les vins tranquilles et le cognac. Ainsi le fonds de solidarité se retrouve renforcé :
– S’ils perdent 50% de leur chiffre d’affaires, ils bénéficieront d’une indemnisation de 15% de leur CA 2019 dans la limite de 200 000 euros par mois ;
– S’ils perdent 70% de leur chiffre d’affaires, ils bénéficieront d’une indemnisation de 20% de leur CA 2019 dans la limite de 200 000 euros par mois.

Enfin, toujours sur ce sujet de l’exportation, je souhaite transmettre un cadeau symbolique à destination de l’Ambassadeur des Etats-Unis : une bouteille de vin de nos cépages gardois aux couleurs de la statue de la Liberté.

– Vigneron Indépendant, Ambassade des États-Unis en France


Source