Lutte contre la maltraitance animale

Cette semaine dans l’hémicycle nous examinons la proposition de loi pour lutter contre la maltraitance animale.

La France est le pays d’Europe détenant le record d’abandons d’animaux domestiques, il apparait donc essentiel de lutter contre ce phénomène, tout en renforçant les sanctions en cas de maltraitance animale. L’exploitation commerciale des animaux appartenant à des espèces sauvages, ainsi que l’élevage de visons d’Amérique pour leur fourrure, sont également des pratiques que l’opinion publique ne soutient plus aujourd’hui.

Cette proposition de loi prévoit ainsi de relever le seuil de protection des animaux. A titre d’exemple, nous souhaitons interdire la détention d’animaux sauvages par les cirques itinérants et les delphinariums. A ce jour, de nombreux pays européens ainsi plus de 400 municipalités françaises s’opposent à la venue sur leur territoire de cirques avec animaux. Il est temps de réagir de prendre davantage en compte la sensibilité animale.

Par ailleurs, cette loi permettra de renforcer les sanctions et les peines applicables aux personnes coupables d’actes de cruauté et de sévices graves infligés à un animal, faisant de la mort de l’animal une circonstance aggravante au moment de l’appréciation des faits par le juge. Cette hausse des sanctions s’accompagnera de la création d’un stage de sensibilisation à la prévention et la lutte contre la maltraitance animale, à destination des personnes condamnées.


Source