Conseil supérieur de l’énergie : accompagnement fermeture centrales à charbon


Hier matin, je présidais une nouvelle séance du Conseil supérieur de l’énergie. Le programme de la matinée nous a permis d’aborder de nombreux sujet dont le décret sur l’accompagnement des salariés dans le cadre de la fermeture des centrales à charbon.

Ce dispositif repose sur la mise en œuvre d’un congé d’accompagnement spécifique, d’une durée maximale de vingt quatre mois ou de trente mois pour les bénéficiaires les plus proches de l’âge d’accès à la pension de retraite pendant lesquels les salariés peuvent effectuer des démarches de formation et de recherche d’emploi avec l’appui d’une cellule d’accompagnement renforcé. Cette cellule devra offrir un suivi individualisé et régulier du salarié pour ne laisser tomber personne. Il est également prévu que l’Etat augmente le montant de l’allocation de congé de reclassement perçu par les salariés de telles manière que leur salaire antérieur soit maintenu en intégralité.

Pour ce qui concerne les salariés sous-traitants, les mesures réglementaires prévoient l’accès des salariés à l’appui d’une cellule d’accompagnement en anticipation de la perte d’emploi.

Ces mesures font suite à un travail de concertation avec les organisations syndicales de salariés et les organisations professionnelles d’employeurs représentatives afin de soutenir et stimuler les dynamiques économiques territoriales.

Source