Renforcement des aides aux entreprises


Le Ministre de l’économie, des finances et de la relance, Bruno Le maire, a présenté jeudi soir une batterie de nouvelles aides pour permettre à l’ensemble des entreprises de traverser la crise sanitaire. Le coût global de ces nouvelles mesures sera de 4 milliards d’euros par mois, sans tenir compte des dépenses supplémentaires engagées pour le chômage partiel.

Un fonds de solidarité renforcé : Dès maintenant, les entreprises du secteur S1 bis (agroalimentaire, blanchisseries…) perdant au moins 70% de leur chiffre d’affaires, auront le droit à une indemnisation couvrant 20% de leur chiffre d’affaires 2019 dans la limite de 200 000 euros par mois. Ces entreprises pourront bénéficier de cette aide à compter de décembre 2020, quelle que soit leur taille.

Prise en charge des coûts fixes : L’État va prendre en charge jusqu’à 70% des coûts fixes des entreprises fermées administrativement (restaurants, discothèques…), ou des entreprises appartenant au secteur S1 et S1 bis qui ont un chiffre d’affaires supérieur à 1 million d’euros par mois. Cette aide s’ajoutera à l’aide du fonds de solidarité et sera plafonnée à 3 millions d’euros sur la période de janvier à juin 2021.

Facilité de remboursement pour le prêt garanti par l’État (PGE) : Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, pourront obtenir un report d’un an supplémentaire pour rembourser leur PGE.

Exonération de cotisations sociales : En janvier sera maintenu les exonérations et les aides au paiement des cotisations qui ont été mises en place en décembre. Toutes les entreprises du secteur S1 et S1 bis qui sont fermées administrativement ou qui subissent une baisse d’au moins 50% de leur chiffre d’affaires continueront d’en bénéficier.

Enfin, les produits de la vente à distance et de la vente à emporter ne seront pas comptabilisés dans le chiffre d’affaires de référence pour le calcul de l’aide au titre du fonds de solidarité.

Ces aides sont importantes mais nécessaires pour maintenir notre tissu économique. Elles seront pérennisées tout au long de la crise sanitaire afin de permettre un redémarrage rapide de nos activités économiques.

Source