Commissariat de Police Nationale Bagnols-sur-Cèze : point d’étape


🔴 Ce jeudi, je me suis rendu au commissariat de Police Nationale de la Ville de Bagnols-sur-Cèze pour effectuer un point d’étape de l’année écoulée.

J’ai abordé avec le commandant les nouveaux outils mis en place par le législateur, avec notamment la loi « Tu casses, tu répares ; Tu salis, tu nettoies » qui vise à lutter contre les incivilités et les délits du quotidien ainsi que la création de la « justice de proximité » dans laquelle 350 infractions de faible ou de moyenne intensité (tapages et nuisances sonores, infractions dans les transports publics, dépôts sauvages d’ordures, outrage sexiste, tranquillité publique, dégradations, injures…) sont sorties de la procédure judiciaire classique pour offrir une meilleure réponse, plus rapide, au plus proche du justiciable et au plus proche de l’infraction.

Nous sommes également revenus sur l’amende pour usage de stupéfiants et son efficacité sur le terrain. Ce dispositif sanctionne l’usage de stupéfiants d’une amende forfaitaire de 200€ (montant minoré à 150 € et majoré à 450 € en fonction des délais de paiement). Une mesure de simplification de la procédure pénale indéniable, permettant d’apporter une réponse immédiate dans la lutte contre les stupéfiants, du trafic à l’usage.

Plus spécifiquement, nous avons échangé sur les moyens, opérationnels et humains, du commissariat : effectifs, rythme des patrouilles, présence sur le terrain, véhicules, outils à disposition tels que les caméras piétons, moyens numériques nomades (smartphones, tablettes numériques…), la montée en puissance de la vidéoprotection (doublement des caméras en cours de déploiement) ainsi que la synergie, sur le terrain, avec la police municipale.

Ministère de l’Intérieur, Gerald Darmanin, Ministère de la Justice, Eric Dupond-Moretti, Police Nationale, Gendarmerie nationale, Prefet du Gard, Eric Maurel, Gendarmerie du Gard


Source