ComEco : question au Directeur Général d’Amazon France


[Question au Directeur Général d’Amazon France]
Hier en Commission des affaires économiques, j’interrogeais Frédéric Duval, Directeur Général d’Amazon France sur l’installation d’une nouvelle plateforme logistique sur la commune de Fournès, dans ma circonscription.
J’ai pu exprimer mon agacement sur le silence qui accompagne ce projet. Un permis de construire a été présenté et déposé par la société Argan, il y a eu une enquête publique, des fouilles archéologiques, un terrain défriché…

A ce jour et à ma connaissance (en dehors des recours juridiques actuellement instruits) les démarches engagées sont tout de même pour le moins très avancées pour lancer la construction de ce nouvel entrepôt. Mais ce projet, dont tout le monde suppose que l’utilisateur final serait Amazon, suscite des inquiétudes, des questions, qui sont elles aussi légitimes. Face à cela, je déplore le silence d’Amazon qui ne communique pas, ou de façon particulièrement liminaire.

Laissant les élus locaux, le député ou les services de l’Etat comme seuls interlocuteurs face aux questions de l’implantation d’une plateforme logistique sur une Zone d’aménagement concertée (ZAC) définie comme telle dans le Schéma de cohérence territoriale (SCOT).

J’ai donc demandé à Amazon de revoir ses méthodes concernant sa stratégie d’implantation en France.
Au delà des règles, sociales, environnementales ou d’urbanismes, auquel Amazon est soumise comme n’importe quel porteur de projet, je (re)demande (car la loi ne peut l’imposer à Amazon France d’organiser des réunions publiques) d’ouvrir aux élus locaux les plateformes logistiques, d’organiser des rencontres avec des employés, de s’expliquer sur l’impact environnemental et paysagère de ses projets.

Et puisque sur ma deuxième intervention le représentant d’Amazon estime que je n’ai pas posé la question précise du portage par Amazon du projet Argan sur la commune de Fournès, je vais, par écrit, lui demander officiellement.


Source