Covid-19 : point de situation épidémiologique départemental

Ce lundi soir, je participais en visioconférence au point hebdomadaire effectué par le Prefet du Gard et le délégué départemental de l’ARS sur la situation sanitaire dans le département du Gard.
Une situation qui continue à se dégrader en terme de taux d’incidence qui est en forte hausse. En effet, l’augmentation du nombre de cas positifs s’accélère depuis la dernière réunion de jeudi dernier (15 octobre).

🔴Taux d’incidence
▶️ Département : 249,8 contre 198,1 jeudi dernier
▶️ Nîmes Métropole : 378,7 contre 295,5
▶️ Agglomération du Gard rhodanien : 201,1 contre 157
▶️ Communauté de Communes du Pont du Gard : 190;5 contre 185

Dans le milieu hospitalier, même si l’on constate une variation au jour le jour, 92% des lits de réanimation du département sont occupés, dont plus de 30% par des patients Covid-19.

Il est nécessaire de garder une marge de manœuvre pour les soins non programmés et face à l’augmentation de la sollicitation de ces lits, des déprogrammations d’interventions sont à prévoir dans les jours à venir, selon l’établissement et sa capacité en réanimation.
Corolaire de cette augmentation du nombre d’hospitalisations, la sollicitation croissante des lits dits « aval », dans les établissements de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) qu’il faut, là aussi, gérer.

A noter, hélas, le décès de 7 personnes sur le week-end dernier, en milieu hospitalier qui sont une des conséquences du triptyque plus de taux d’incidence, plus de cas graves, plus de réanimation.

Face à cette nouvelle aggravation rapide de la situation épidémiologique sur notre territoire, de nouvelles dispositions pourraient être prises pour le département et en particulier pour les zone les plus touchées, telles que le secteur de Nîmes, à l’issue du prochain conseil de défense de ce mercredi 21 octobre.
Plus d’informations sur l’État d’urgence sanitaire et le couvre-feu : https://www.interieur.gouv.fr/…/Etat-d-urgence…

Source