Com Eco : auditions de Bruno Le Maire et Olivier Dussopt sur le plan de relance

Mercredi, en visioconférence cette fois, je participais à l’audition de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, et d’Olivier Dussopt, ministre chargé des Comptes publics, par les commissions des finances, des affaires économiques et des affaires sociales.
Je rappelais que l’énergie devait avoir une place importante dans ce plan de relance.
C’était une demande clairement établie dans mon rapport d’information « Le système énergétique Français face à l’épidémie de COVID-19 : résilience et rôle dans la relance face aux enjeux climatiques ».
L’une de mes recommandations consistait à « accorder une juste place au nucléaire dans le cadre de la relance ». Avec 400 millions d’euros dédiés à la filière nucléaire, le plan de relance fait une place à cette énergie.
Si la Covid-19 a eu un impact sur le secteur, nous savons que la filière – qui doit conserver son excellence – fait face depuis plusieurs années à des difficultés notamment d’attractivité et une problématique se pose quant à la préservation des compétences.
Ainsi, j’ai pu saluer les mesures prises au sein du plan de relance pour la préservation et le maintien des compétences de la filière nucléaire.
J’ai également souhaité interroger le ministre sur l’avancement du SMR (small modular reactor) français, porté par un consortium français composé du CEA, d’EDF, de Naval Group et de TechnicAtome, et le soutien qui y était accordé dans le plan de relance.


Source