Rencontre avec Jean-Marie Rosier, maire d’Aramon

Suite et fin des mes rendez-vous avec les nouveaux maires élus de la circonscription, en me rendant ce vendredi, en fin d’après-midi, sur le Village d’Aramon, à la rencontre de Jean-Marie Rosier, maire, et de ses deux premiers adjoints.

Un échange sur différentes thématiques, comme celle de l’emploi avec le site de la centrale thermique fioul, de sa déconstruction, de sa reconversion et la dynamique de la CleanTech Vallée et le Contrat de Transition Écologique (CTE). Un sujet sur lequel la Communauté de Communes du Pont du Gard a un rôle important, ayant la compétence développement économique, tout comme l’Agglomération du Gard rhodanien également partenaire du CTE et du dispositif Territoires d’Industrie (TI).

Plus spécifiquement pour la commune, nous sommes revenus sur la période de confinement de la crise sanitaire et la reprise au sein des écoles, avec un taux de remplissage de 25% début mai pour parvenir à près de 50% d’enfants scolarisés en fin d’année. Une gestion qui demeure complexe, notamment pour la gestion du temps hors scolaire.

Autre thématique, nous avons échangé sur les projets de la commune, dont certains ont déjà été initiés sur le précédent mandat : la zone humide des paluns ou bien l’éco-quartier de la gare, mais aussi d’autres projets, comme la réfection des bâtiments communaux (avec une meilleure performance énergétique), l’entretien des chemins communaux, ou bien encore des travaux autours des services techniques.

Enfin, un projet qui me tient particulièrement à cœur, celui (re)créer un conseil municipal des jeunes et ainsi faire participer les enfants de la commune à la vie de la municipalité et les éveiller à la citoyenneté. Un projet sur lequel je participerai avec plaisir, pour évoquer le rôle du parlementaire que je suis et, si l’opportunité se présente, recevoir le conseil municipal des jeunes à l’Assemblée nationale.

Source