Com Eco : audition d’Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement

🔴 Hier, la commission des affaires économiques auditionnait hier Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement.

Je l’interrogeais sur un sujet qui nous est cher et sur lequel nous travaillons ensemble depuis plus d’un an : la rénovation énergétique des bâtiments.

Dans un plan de relance qui doit lier économie et écologie, je considère que la rénovation énergétique – un des meilleurs exemples qu’écologie et économie fonctionnent ensemble –, doit en être un des piliers.

C’est bon pour la planète, c’est bon pour le porte-monnaie et le confort des Françaises et des Français, et c’est bon pour notre système énergétique.

C’est aussi un secteur d’activités avec de l’emploi local non délocalisable qui contribue à la résilience économique, sociale, sanitaire et climatique de notre société.

Dans mon rapport sur l’énergie puis dans le cadre du groupe de travail « Compétitivité et décarbonation de l’économie » de la majorité parlementaire, j’ai proposé des mesures pour accélérer la rénovation énergétique des bâtiments :

➡️ Demander davantage d’engagements des banques privées :
 Publier les statistiques de distribution des éco-PTZ par les banques privées sur le modèle du « Name and Shame » ;
 Créer un système de banque de dernier recours, désignée par la puissance publique, pour délivrer un éco-PTZ à un ménage, notamment modeste, qui aurait fait deux demandes auprès de banques et se serait vu opposer deux refus.

➡️ Développer la rénovation énergétique des bâtiments publics en accompagnant mieux les élus notamment des petites communes :
 Lancer des chantiers de rénovation énergétique des bâtiments publics stratégiques, notamment les bâtiments d’enseignement et hôpitaux publics ;
 Identifier, au sein de chaque DREAL, un référent « rénovation énergétique » ;
 Créer un produit à taux préférentiel pour les collectivités territoriales afin d’accompagner la rénovation énergétique des bâtiments publics. Ce prêt pourrait être porté par la Banque des territoires.

La ministre a accueilli mes propositions favorablement. Elle m’a assuré qu’il fallait, en effet, plus d’engagements de la part des banques privées et qu’elle n’était pas contre le « Name and Shame ». Sur la partie rénovation des bâtiments publics, elle estime que l’ingénierie doit suivre pour accompagner les communes qui veulent rénover leurs écoles, par exemple, et que le plan de relance travaillera à cette rénovation des bâtiments publics.


Source