Vote pour la déclaration de politique générale du Premier ministre

🏛 Mercredi, j’ai voté pour la déclaration de politique générale du Premier ministre, Jean Castex, et de son gouvernement.

Le Premier ministre y a dévoilé les grands axes du plan de relance.

J’ai pu contribuer à la construction de ce plan de relance, tant dans le cadre de mon rapport « Le système énergétique Français face à épidémie de Covid-19, résilience et rôle dans la relance face aux enjeux climatiques » qu’en tant qu’animateur du groupe de travail de la majorité parlementaire « Compétitivité et décarbonation de l’économie », proposé par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance.

J’ai identifié des mesures et travaillé sur des propositions concrètes pour les mettre en œuvre, dont certaines se retrouvent dans le plan de relance du Gouvernement.

Sur l’industrie, et la souveraineté énergétique par exemple, j’ai préconisé de soutenir et de développer les filières d’avenir comme celles de l’éolien en mer, du « Vehicle to Grid », de l’hydrogène vert, des smart grids ou encore des batteries électriques, mais aussi de consolider des filières d’excellence comme le nucléaire avec un accent mis sur la recherche, la préservation et la montée en puissance des compétences.

Par ailleurs, la rénovation énergétique des bâtiments publics et privés doit être un pilier de la relance avec des investissements substantiellement revus à la hausse (ce sera le cas puisque plus de 4 milliards d’euros ont été annoncés) et un engagement plus fort des banques privées.

Enfin, pour les territoires, j’ai proposé de mieux les accompagner notamment dans leur transition écologique via une aide financière et technique pour la rénovation des bâtiments publics comme les écoles par exemple.


🔴 Principaux axes développés par le Premier ministre 🔴

 la place des territoires dans la construction et la mise en œuvre de nos politiques publiques ;
➡️ mise en place, à la fin 2021, de contrats de développement écologique pour tous les territoires avec des plans d’actions concrets, chiffrés et mesurables, dont les élus, forces vives et citoyens seront les acteurs et dont l’État sera partenaire et financeur.

 la lutte contre le chômage et la préservation de l’emploi avec un accompagnement spécifique pour les plus jeunes
➡️ réduction du coût du travail de 4.000€ par an pour les jeunes de moins de 25 ans / 300 000 parcours et contrats d’insertion et 100 000 places supplémentaires en service civique / repas à 1€ au restaurant universitaire pour les étudiants boursiers ;

 la transformation de notre appareil productif
➡️ 40 Mds € fléchés ;

 l’accélération de la transition écologique
➡️ 20 Mds € fléchés ;

 l’accompagnement des plus vulnérables
➡️ revalorisation exceptionnelle de 100€ pour l’allocation de rentrée scolaire ;

 l’investissement dans notre système de santé
➡️ accords du Ségur de la Santé pour revaloriser les métiers et les rémunérations des soignants et personnels hospitaliers / 13 Mds € de reprise de la dette hospitalière et 6 Mds € d’investissements dans le système de santé ;

 la création d’un cinquième risque qui permettra de mieux prendre en charge la dépendance ;

 la poursuite de la refondation de notre école avec une attention particulière portée aux enfants en difficulté ;

 le rappel que la laïcité est notre valeur cardinale
➡️ projet de loi de lutte contre les séparatismes à la rentrée ;

 le soutien à nos forces de l’ordre avec des moyens à la hauteur de leur mission ;

 la poursuite de la réforme de la justice.

Source