Com Eco : Audition de Jean-Pascal Tricoire, Schneider Electric


📣 Hier, la commission des affaires Ă©conomiques auditionnait Jean-Pascal Tricoire, P-DG de Schneider Electric, leader mondial du pilotage et de gestion d’Ă©nergie.

J’ai souhaitĂ© l’interroger sur deux points :

➡️ Contribution de la technologie Ă  l’Ă©quilibre de notre système Ă©lectrique ;
➡️ Vision de la neutralitĂ© carbone de l’entreprise par Schneider Electric

L’impact de la crise sur la consommation d’électricité a pu atteindre jusqu’à moins 20% par rapport à la consommation habituellement mesurée, hors week-end. Cela s’explique évidemment par la mise à l’arrêt de nombreuses industries.

Cependant, RTE explique aussi que chez les particuliers, la consommation d’électricité n’a pas fortement augmenté malgré le fait que les Français étaient chez eux, elle ressemblait plus à la consommation d’un dimanche en temps normal.

Cela nous démontre, s’il fallait le faire, que nous disposons d’un levier fort d’économies d’énergie : celui de ne pas la consommer ou de mieux la consommer.

Schneider propose des solutions technologiques pour un meilleur pilotage des réseaux et bâtiments. Dans la situation que nous connaissons actuellement et face aux tensions qui pourraient peser sur notre système électrique pour les hivers prochains, nous savons que nous devons prendre des mesures importantes pour contribuer à son équilibre. La ministre Elisabeth Borne a d’ailleurs dévoilé ces mesures la semaine dernière.

➡️ Comment les technologies peuvent-elles contribuer à cet équilibre ?

Deuxième question, Schneider Electric s’est engagé à être neutre en carbone d’ici à 2025 et d’avoir une chaîne logistique décarbonée à l’horizon 2050.

Or, il existe deux types de neutralité carbone : la neutralité carbone dite « mondiale », qui fonctionne en système fermé (la planète) et la neutralité carbone « des entreprises », qui est définie comme un système ouvert et profite d’un degré de liberté supplémentaire commode : la compensation carbone.

Malheureusement, ce degré de liberté supplémentaire ne semble pas compatible avec notre objectif de neutralité carbone en 2050 puisque le potentiel de puits de carbone développable sur la planète est, par nature, limité.

➡️ Quelle vision de la neutralité carbone pour l’entreprise Schneider Electric ?


Source