Mobilisation contre les violences conjugales

Le contexte particulier de confinement, indispensable à l’endiguement de la pandémie de Covid-19, constitue malheureusement un terreau favorable aux violences conjugales et intra-familiales : la promiscuité, les tensions, l’anxiété peuvent y concourir.

Après avoir été sollicité par nos concitoyens et fort d’une situation malheureuse sur la circonscription, j’ai alerté la Secrétaire d’État chargé de l’Égalité femmes-hommes et de la lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa, sur le fait que le 3919, (numéro d’écoute national pour les femmes victimes de violences) n’était pas ouvert le dimanche, contrairement aux horaires en temps normal.

Aujourd’hui, grâce à la mobilisation du réseau d’associations Solidarité Femmes, le 3919 est ouvert 7 jours sur 7, de 9h à 19h (appel gratuit et anonyme).

➡ Je me suis également rapproché des principaux centres commerciaux de la circonscription afin de mettre en place des mesures d’information pour les victimes de violences conjugales.

Je tiens à remercier le centre commercial Leclerc des Angles et l’Intermarché de Bagnols-sur-Cèze pour avoir répondu favorablement à mes appels.

✅ Ces mesures sont en train d’être mises en place.

Pour rappel :

🔴 En cas d’urgence, 24h/24 et 7j/7 :
📞 Appelez le 17 ou
📱 Envoyez un SMS au 114

🔴 Pour recevoir de l’aide, appelez le 3919 ou rendez-vous sur la plateforme de signalement 👉 https://arretonslesviolences.gouv.fr/

🔴 Se déplacer pour porter plainte est évidemment autorisé, malgré le confinement, en se munissant d’une attestation de déplacement dérogatoire, en cochant la case « motif familial impérieux ».

🗣 J’appelle chacun à redoubler de vigilance pendant cette période de confinement et je vous encourage tous (famille, amis, voisins) à effectuer un signalement si vous êtes témoin, même auditif, même dans le doute, de violence conjugale.

Face aux violences conjugales, réagir peut tout changer ! #NeRienLaisserPasser



Source