Point Coronavirus/Covid-19 du 24 mars 2020

Sommaire :

  1. Point dans le Gard
  2. Précisions des règles de confinement suite à l’intervention du Premier Ministre
  3. Mise à disposition de logements pour les soignants – partenariat avec Airbnb
  4. Mesures prises pour soutenir les travailleurs handicapés accompagnés en établissements et les services d’aide par le travail (ESAT)
  5. Mobilisation des étudiants en travail social
  6. Soutien aux PME et ETI – L’action du Ministère des armées
  7. Lancement d’un dispositif de prêts bancaires garantis par l’État
  8. Réponses aux difficultés rencontrées par les indépendants (dont les micro-entrepreneurs)
  9. Appel au soutien des agriculteurs et mobilisation de main d’œuvre
  10. Mesures de soutien pour les commerçants : les démarches à effectuer pour bénéficier de reports et d’aides

1 – Point dans le Gard

  • 781 (+110) cas confirmés en Occitanie, 320 (+27) hospitalisations en cours dont 97 (+11) en réanimation, 36 (+6) décès et 131 retours à domicile.
  • 30 cas confirmés dans le Gard, 15 (+1) hospitalisations dont 5 (+4) en réanimation, 6 (+4) décès et 11 retours à domicile.

🗣 J’adresse mes sincères condoléances aux familles et aux proches des personnes atteintes du Covid-19 qui sont décédées aujourd’hui à Nîmes et à Alès.

2 – Précisions des règles de confinement suite à l’intervention du Premier Ministre

A la suite de l’intervention du Premier Ministre hier soir, un décret a été publié et apporte des précisions sur les règles de confinement existantes.
⚠️ Ces mesures s’appliquent dès aujourd’hui.

  • Durcissement des sanctions : amende à 135€, possible majoration 375€ et jusqu’à 1.500€ pour récidive.
    ⛹‍♀ Sortie pour activité physique : dans un rayon de 1 km près de chez soi, tout seul, 1 fois par jour.
    🏥 Sortie pour Santé : seulement pour les soins urgents ou les soins qui répondent à une convocation d’un médecin.
    🥦 Concernant les marchés ouverts : tous les marchés ouverts vont fermer. Toutefois, le préfet – à la demande ou sur avis des maires – pourra déroger à la règle d’interdiction nationale car dans certaines communes ou villages, le marché est le seul accès à des produits frais.
  • Couvre-feu : aucune mesure de couvre-feu à l’échelle nationale n’est décrétée. Toutefois, sur certaines parties du territoire, il se peut que nous ayons besoin de mesures de confinement plus sévères. Le cas échéant, le préfet peut se rapprocher des maires pour les lieux où une telle mesure s’avèrerait nécessaire.
  • Obsèques : les obsèques peuvent se dérouler dans la limite de 20 personnes (très proche famille) de sorte à ce que l’humanité de ces moments soit préservée.

3 – Mise à disposition de logements pour les soignants – partenariat avec Airbnb

  • En partenariat avec le Ministre chargé de la Ville et du Logement, Airbnb lance une opération de solidarité en aidant sa communauté d’hôtes à accueillir le personnel soignant, les travailleurs sociaux et les bénévoles dans les centres d’hébergement dans des logements mis à disposition gratuitement autour des hôpitaux, EHPAD, et centres d’hébergement d’urgence.
  • Une plateforme de mise à disposition gratuite « Appartsolidaire » a été mise en place : https://www.airbnb.fr/d/solidarite-medicale…
  • Des hôtes volontaires pourront y proposer des logements gratuits à ceux qui en auraient besoin pour se rapprocher de leur lieu de travail (personnels soignants et travailleurs sociaux)
  • Chaque hôte volontaire ayant hébergé gratuitement un soignant ou un travailleur social durant cette opération bénéficiera d’un dédommagement d’un montant de 50€ réglé par Airbnb pour chaque réservation.

🗣 J’invite tous les propriétaires de logements disponibles à participer à cette initiative solidaire et à mettre leurs logements à disposition pour les personnes sur le front !

4 – Mesures prises pour soutenir les travailleurs handicapés accompagnés en établissements et les services d’aide par le travail (ESAT)

Pour compenser les effets de la perte d’activité affectant tout particulièrement les établissements et services d’aide par le travail (ESAT), le Gouvernement prend des mesures pour garantir le pouvoir d’achat des travailleurs handicapés et soutenir les gestionnaires.

  • Le revenu des travailleurs handicapés sera donc totalement préservé pendant la crise : les ESAT continueront de verser aux travailleurs handicapés privés d’activité, et n’entrant pas dans les catégories de personnes à risques de complications sévères pouvant bénéficier d’un arrêt de travail indemnisé, la part de rémunération directe qu’ils assuraient jusqu’alors.
  • En contrepartie, les ESAT confrontés à des réductions d’activité seront intégralement compensés : la part de la rémunération des travailleurs que les ESAT assument directement sera prise en charge par l’État pour les personnes handicapées dont l’activité est suspendue.
  • Le Gouvernement soutient aussi les ESAT confrontés à des réductions ou fermetures d’activité en leur garantissant le maintien de l’intégralité de leurs dotations et aides aux postes pendant toute la période.
  • Les ESAT peuvent également bénéficier des facilités de trésorerie déjà en place pour l’ensemble des entreprises : mesures de report de charges sociales et fiscales, prêts de trésorerie, médiation bancaire. Ils peuvent également solliciter par demande amiable le report des factures de loyer, d’eau, de gaz et d’électricité.

🗣 Je tiens à remercier les gestionnaires, les professionnels et les travailleurs d’ESAT qui garantissent la continuité d’activités essentielles pour la vie économique du pays, ainsi qu’à saluer l’engagement des professionnels dans l’accompagnement et le maintien du lien auprès des travailleurs maintenus au domicile.

5 – Mobilisation des étudiants en travail social

Le Ministère des Solidarités et de la Santé annonce la constitution d’une réserve sociale avec la mobilisation des étudiants en travail social volontaires pour prêter main forte aux établissements sociaux et médico-sociaux en période épidémique.

  • Les étudiants en travail social pourront, en stage ou en CDD, assurer la continuité de la prise en charge de leurs publics. Les préfectures avec l’appui des commissaires à la lutte contre la pauvreté permettront de faire de lien entre les établissements et les centres de formation.
  • Cette mobilisation peut concerner 40 000 étudiants en travail social, qui ne sont actuellement pas en stage et qui pourront s’engager pour soutenir l’activité des établissements sociaux et médico-sociaux :
    • EHPAD et établissements d’accueil de personnes en situation de handicap
    • établissements d’hébergement : Centre d’hébergement d’urgence (CHU), Centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) et les accueils de jour
    • établissements de protection de l’enfance et d’accueil d’enfants en situation de handicap : Maisons d’enfants à caractère social (MECS), foyers et instituts médico-éducatifs (IME)
    • établissements d’accueil du jeune enfant : crèches réquisitionnées, micro-crèches.
  • Cette réserve social est d’ores et déjà en cours de constitution et a vocation à contribuer activement au maintien de l’action sociale et médico-sociale.

6 – Soutien aux PME et ETI – L’action du Ministère des armées

Le ministère des Armées conduit une politique volontariste en faveur du développement des Petites et moyennes entreprises (PME) et des Entreprises de taille intermédiaire (ETI), en veillant à leur accès aux marchés.

  • Dans le contexte de la gestion de crise due à l’épidémie Covid-19, le ministère des Armées soutient les 26 000 PME et ETI qui opèrent à son profit, directement ou indirectement, avec la mise en place d’un dispositif dédié d’écoute et de recueil de leurs questions.
    ✅ Une équipe d’agents du ministère est constituée pour répondre aux demandes que les PME et ETI pourront adresser grâce à un site internet et une hotline spécifiques opérationnels dès maintenant. Le ministère analysera chaque demande et apportera des réponses concrètes dans les meilleurs délais possibles.
    ✅ Le ministère des Armées a d’ores et déjà pris des mesures permettant le paiement des factures de moins de cinq milles euros sans attendre la signature de l’attestation du service réalisé.
  • Mise en place d’un site internet dédié : ce site internet est ouvert aux 26 000 PME/ETI qui opèrent pour le compte du ministère des Armées ou travaillent en sous-traitance des grands maîtres d’œuvre des industriels de Défense.

👉 https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/minarm-pme-covid19
☎ Hotline de 9h à 19h : 08 00 02 71 27

7 – Lancement d’un dispositif de prêts bancaires garantis par l’État

Le « prêt garanti par l’Etat » permettra à l’ensemble des entreprises françaises de surmonter la perturbation importante de leur activité induite par la crise sanitaire actuelle et de soulager leur trésorerie.

  • Un dispositif massif et inédit mis sur pied en une semaine
  • L’Etat pourra garantir jusqu’à 300 milliards d’euros de prêts, soit près de 15% du produit intérieur brut français.
  • Ce dispositif est le premier en Europe à avoir été validé par la Commission européenne dans le cadre adopté le 19 mars.
  • Ont été mobilisés toutes les énergies des réseaux bancaires, pleinement engagés pour réussir le déploiement des prêts garantis par l’Etat, ainsi que de Bpifrance, qui a développé en 72 heures la plateforme nécessaire à la gestion la plus fluide possible de ce dispositif massif.
  • Un dispositif clair et simple ouvert à tous les secteurs d’activité
    ✅ Jusqu’au 31 décembre prochain, les entreprises de toute taille, quelle que soit la forme juridique de l’entreprise (notamment sociétés, commerçants, artisans, exploitants agricoles, professions libérales, micro-entrepreneurs, associations et fondations ayant une activité économique), à l’exception des sociétés civiles immobilières, des établissements de crédit et des sociétés de financement, pourront demander à leur banque habituelle un prêt garanti par l’Etat pour soutenir leur trésorerie.
    ✅ Ce prêt pourra représenter jusqu’à 3 mois de chiffre d’affaires 2019, ou deux années de masse salariale pour les entreprises innovantes ou créées depuis le 1er janvier 2019.
    ✅ Aucun remboursement ne sera exigé la première année ; l’entreprise pourra choisir d’amortir le prêt sur une durée maximale de cinq ans.
    ✅ Les banques s’engagent à examiner toutes les demandes qui leur seront adressées et à leur donner une réponse rapide. Elles s’engagent à distribuer massivement, à prix coûtant, les prêts garantis par l’Etat pour soulager sans délai la trésorerie des entreprises et des professionnels.

8 – Réponses aux difficultés rencontrées par les indépendants (dont les micro-entrepreneurs)

Le Gouvernement est pleinement conscient des difficultés propres aux petites entreprises et aux entrepreneurs indépendants, frappés par la crise sanitaire du Covid-19.

  • Pour répondre aux questions sur le dispositif d’aide et d’accompagnement mis en place, une fiche spécifique est désormais en ligne : https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/2020/covid-independants.pdf
  • Des aides exceptionnelles et immédiates sont mises en place : report d’échéances fiscales et/ou sociales, possibilité de bénéficier d’un arrêt de travail indemnisé par l’assurance maladie, remises d’impôts directs pour les situations les plus difficiles, rééchelonnement des crédits bancaires, mesure d’activité partielle pour vos employés…
  • En tant qu’indépendant, vous pouvez activer l’ensemble de ces aides, sous réserve de vos spécificités. Ces aides sont détaillées sous : https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises.
  • Un fonds de solidarité est mis en place : la mesure sera réservée aux entreprises réalisant moins de 1 million d’euros de chiffre d’affaires subissant une fermeture administrative ou qui auront constaté une perte de chiffre d’affaires d’au moins 70 % en mars 2020 par rapport à mars 2019.
  • La perte constatée sera compensée dans la limite de 1 500 euros, un complément étant possible pour les entreprises les plus en difficulté.
  • Les critères d’éligibilité et modalités d’activation du fonds de solidarité seront précisées prochainement. Sur la base d’une déclaration très simple réalisable en ligne à partir du 1er avril, le versement aux demandeurs éligibles sera effectué de manière rapide et automatique.

☎ Pour toute question, contactez votre DIRECCTE ou votre service des impôts des entreprises. Toutes les coordonnées de la DIRECCTE Occitanie sur cette page : http://occitanie.direccte.gouv.fr/Covid-19-les-services-que…

9 – Appel au soutien des agriculteurs et mobilisation de main d’œuvre

Le Covid-19 impacte aussi l’agriculture : la main d’œuvre saisonnière prévue ne peut plus venir et pourtant les travaux de printemps (la récolte, les semis ou toute autres activité saisonnière) approchent à grand pas. Les agriculteurs ont besoin d’aide pour la plantation, le semis, la cueillette, voire même la conduite d’engins agricoles.

  • La main d’œuvre manque plus que jamais : il est nécessaire de se mobiliser pour subvenir aux besoins alimentaires de la population !
  • Une plateforme gratuite a été mise en place pour réunir les agriculteurs en demande de main d’œuvre et les personnes disponibles souhaitant proposer leurs services : https://desbraspourtonassiette.wizi.farm/.
  • N’hésitez pas à vous inscrire si :
    • Vous êtes agriculteurs et avez besoin d’un coup de main
    • Vous avez du temps libre et êtes prêt à aider, pour quelques heures ou plus, au champ, au verger ou sur l’exploitation…

10 – Mesures de soutien pour les commerçants : démarches à effectuer pour bénéficier de reports et d’aides

Le Ministère de l’économie rappelle les démarches spécifiques pour les commerçants qui ont été contraints de fermer, et notamment le principe de « Zéro recette, zéro dépense ».

  • Electricité, gaz : la demande de report, que la facture soit mensualisée automatiquement ou non, doit être adressée directement au fournisseur d’électricité ou de gaz.
    ✅ Quasiment tous les fournisseurs se sont engagés à reporter les factures d’électricité et les factures de gaz.
  • Loyers : la demande de report de loyer doit être adressée à son agence immobilière, ou son bailleur, sur simple écrit.
    ✅ Ce report doit être accordé automatiquement. Le gouvernement a signé un accord avec la plupart des bailleurs français qui se sont engagés, y compris l’Association des bailleurs privés (représentant plus d’1 million de locataires).
  • Fonds de solidarité : les commerces n’ayant pas de recettes ou une forte réduction de leurs recettes peuvent bénéficier du fonds de solidarité à hauteur de 1 500 euros.
    ✅ Cette aide est automatique sur demande à effectuer auprès de la DGFIP dont on dépend.
  • Les commerces dont la situation est encore plus difficile peuvent bénéficier d’une aide de 2 000€ supplémentaires.
    ✅ Cette demande doit être adressée au Conseil régional de la région dont dépend le commerce.

🔊👏 Comme hier, je vous invite toutes et tous à participer à un joli moment de solidarité et de soutien envers toutes les forces vives mobilisées actuellement pour lutter contre le Covid-19, notamment nos soignants, en les applaudissant à 20h tous les soirs, à vos fenêtres !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter à l’adresse covid19@anthonycellier.fr et via la page https://anthonycellier.fr/index.php/coronavirus-covid-19/




Source