Point Coronavirus / Covid-19

Depuis quelques semaines, notre pays fait face à la propagation d’un coronavirus, le Covid-19, qui a touché plusieurs milliers de nos compatriotes.

Pour avoir échangé avec nombre d’entre vous au cours de ces derniers jours, je sais que certains sont très inquiets, d’autres se sentent peu concernés. Dans tous les cas, cette situation exceptionnelle impose, à chacun d’entre nous, un comportement et une vigilance exemplaire notamment pour protéger nos proches les plus exposés au virus (personnes âgées, personnes souffrant d’une maladie chronique telle que le diabète, le cancer ou l’obésité, etc.).

Dans les jours à venir, le quotidien de chacun d’entre nous va devoir s’adapter à une situation inhabituelle qu’il faudra aborder avec sérieux, civisme et solidarité.

J’ai indiqué aux 50 maires de la circonscription que mon équipe et moi-même, en lien avec les ministères concernés, étions à leur disposition pour les accompagner dans la gestion de cette crise sanitaire.

Je souhaitais résumer, ici, à la suite de l’annonce du Président de la République hier soir, les mesures renforcées qui ont été mises en place pour endiguer la propagation du virus à l’échelle nationale et qui pourront répondre à certaines de vos questions.

Les gestes « barrières » pour éviter la propagation du virus à grande échelle

Le virus ne circule pas tout seul : ce sont les humains, qui en sont les porteurs, qui le véhiculent.

Pour ralentir la propagation du virus, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains très régulièrement ;
  • Tousser ou éternuer dans son coude ;
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique ;
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades ;
  • Observer une distance d’un mètre.

Ces quelques gestes « barrières » aident à limiter la propagation du Coronavirus et vous protéger, vous et votre entourage : suivez-les !

Pour protéger les personnes les plus vulnérables

  • Toutes les visites dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) sont suspendues.
  • La fin de la trêve hivernale est repoussée de deux mois, afin que les personnes sans-abris hébergés pendant l’hiver ne soient pas remis à la rue le 31 mars 2020.

Pour protéger nos enfants et empêcher la diffusion du virus à plus grande échelle

A partir du lundi 16 mars 2020, toutes les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités seront fermés, jusqu’à nouvel ordre, pour freiner l’épidémie de Covid-19. Nos concitoyens les plus jeunes sont en effet celles et ceux qui propagent le plus vite le virus, même s’ils n’en ont pas les symptômes.

Toutefois, des programmes d’enseignement spécifiques, à distance, seront mis en place :

  • Dans les établissements qui ont des ENT (environnement numérique de travail), les professeurs pourront échanger avec un programme de travail spécifique.
  • Des programmes CNED #MaClasseàLaMaison, pouvant durer jusqu’à 15 jours, seront mis en place. Il s’agit de classes virtuelles avec un enseignant qui peut faire classe à distance via une tablette ou un simple ordinateur.

Pour permettre aux parents de continuer à travailler, tout en assurant la prise en charge de leurs enfants

  • Les entreprises doivent, dans la mesure du possible, mettre en place le télétravail ou, si cela est impossible, des conditions de travail permettant de réduire au maximum les contacts.
  • Les parents des enfants de moins de 16 ans ne pouvant faire du télétravail pourront être en arrêt maladie, sans délai de carence et sans aller chez le médecin. L’employeur devra envoyer la déclaration d’arrêt maladie à la sécurité sociale pour se faire rembourser.
  • Des services de garde seront mis en place au niveau régional pour les enfants des personnels soignants indispensables à la gestion de la crise sanitaire.

Pour protéger et soutenir les entreprises dans cette crise

Depuis le début de la semaine, des mesures d’accompagnement et de soutien aux entreprises ont été mises en place :

  • Des délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts) ;
  • Dans les situations les plus difficiles, des remises d’impôts directs pouvant être décidées dans le cadre d’un examen individualisé des demandes ;
  • Un soutien de l’État et de la banque de France (médiation du crédit) pour négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits bancaires ;
  • La mobilisation de Bpifrance pour garantir des lignes de trésorerie bancaires dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie avec notamment la garantie par l’État à hauteur de 90% des prêts de trésorerie faits aux PME ;
  • Le maintien de l’emploi dans les entreprises par le dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé ;
  • L’appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs par le médiateur des entreprises ;
  • La reconnaissance par l’État du Coronavirus comme un cas de force majeure pour ses marchés publics. En conséquence, pour tous les marchés publics d’État, les pénalités de retards ne seront pas appliquées ;
  • La mise en place de fonds de solidarité pour soutenir les plus petites entreprises auquel les collectivités locales, les grandes entreprises et les banques, notamment, sont invitées à participer.

Enfin, le Premier Ministre a annoncé aujourd’hui l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes à travers tout le territoire, jusqu’à nouvel ordre.

Suite à la consultation du conseil scientifique, les élections municipales sont maintenues. Des consignes ont été envoyées à tous les maires pour organiser ces élections dans les meilleures conditions et le respect de la santé de tous. J’ai moi-même écrit aux cinquante maires de la circonscription pour leur assurer de toute ma confiance.

🔔 Pour plus d’informations, vous pouvez appeler le 0 800 130 000 (appel gratuit) ou vous rendre sur le site : gouvernement.fr/info-coronavirus.

Si vous présentez des symptômes du Covid-19 (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer), il faut contacter le SAMU Centre 15 et surtout ne pas se rendre directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital.

Source