Inauguration de l’EHPAD de Montfrin


Vendredi, je me rendais à Montfrin pour l’inauguration de l’EHPAD (établissements d’ hébergement pour personnes âgées dépendantes) « les Oliviers ». Une très belle réalisation, lumineuse, spacieuse et prochainement arborée qui possède une capacité de 58 lits d’hébergement permanent.
Géré par le Centre hospitalier d’Uzès, ce nouvel établissement renforce et améliore grandement la capacité d’accueil des personnes âgées dépendantes dans cette partie centrale du Gard.
La nécessaire création de nouveaux établissements, de nouvelles structures, de nouvelles pratiques n’est qu’une partie de l’équation complexe de la prise en compte de la dépendance.
Sans le concours et le professionnalisme du personnel hospitalier tout ceci ne peut fonctionner.
le gouvernement s’est engagé à améliorer rapidement la situation des EHPAD :
• Par une réforme de la tarification des EHPAD, lancée en 2017 accompagnée par l’augmentation du volume de crédits alloués aux soins de 400 millions d’euros.
• Dès 2018, un engagement de 160 M€, en soutien aux EHPAD pour recruter du personnel, améliorer la prise en charge, renforcer la présence des infirmiers de nuit, permettre aux ARS d’aider ponctuellement les EHPAD, dont 50 millions d’euros pour les EHPAD en difficulté.
Et parce qu’évaluer et tout aussi important qu’agir, un médiateur sera nommé pour évaluer les conséquences de la réforme de la tarification et les conditions de déploiement.
A partir de 2019, une enquête de satisfaction sera menée chaque année auprès des résidents, pour évaluer la bienveillance, la bientraitance et la qualité de vie au travail. Les résultats de cette enquête seront publics.
Enfin, toujours dès 2019, la ministre des Solidarités et de la Santé souhaite travailler à la construction d’un « bonus prévention » qui pourrait être alloué aux EHPAD dont les professionnels réalisent des actions de prévention de la perte d’autonomie et de l’aggravation de l’état de santé auprès des résidents.

Nous avons devant nous un réel défi et, comme l’a rappelé la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn , « nous allons passer de 1,5 million à 5 millions de personnes âgées de plus de 85 ans en 2050 ».
Nous devons donc, réfléchir dès aujourd’hui aux enjeux de demain.
#circonscription










Source