Participation à l’audience solennelle de la cour d’appel de Nîmes


Vendredi dernier, j’assistais à l’audience solennelle de la cour d’appel de Nîmes présidée par Bernard KEIME, Premier président de la cour d’appel de Nîmes et
Michel DESPLAN, Procureur Général près la cour d’appel de Nîmes.
Moment important où bon nombre d’élus et de représentants institutionnels étaient présents pour entendre le bilan de l’année écoulée qui fut particulièrement intense avec quelques 6128 décisions civiles et près de 2040 décisions pénales. Le président a souligné la qualité de la réfection de la cour d’appel dont la restauration des salles d’audience de la Cour et de la salle civile du tribunal de grande instance se poursuivra sur l’année 2018. D’autres travaux sont prévus, notamment sur le palais de justice de Carpentras, Mende et Privas.

M. le Procureur Général a tenu à préciser que les forces de sécurité et les magistrats du parquet sont unis pour appliquer les lois avec célérité et exigence, notamment en terme de récidive.
Enfin, le Premier Président et le Procureur Général ont rappelé le rôle essentiel de la Cour d’appel de Nîmes qui, de part sa juridiction (4 départements : Lozère, Ardèche, Vaucluse et Gard), constitue une entité de proximité, de taille cohérente, répondant à la demande. Son maintien est donc essentiel pour notre territoire.

Cette audience entre en résonance avec la prochaine loi pénale et loi de programmation pour la justice qui sera présentée par la garde des Sceaux en avril en Conseil des ministres. La concertation préalable avec les acteurs de l’institution est actuellement en cours et les conclusions de ces travaux seront remises prochainement.







Source