Membre de la mission d’information sur le suivi de la fermeture de la centrale de Fessenheim.

2️⃣ Retour sur mardi à l’Assemblée nationale 🏛

J’ai été nommé membre de la mission d’information sur le suivi de la fermeture de la centrale de Fessenheim.

Cette mission d’information permettra de s’intéresser notamment à l’accompagnement des habitants et travailleurs, à la reconversion et à l’aménagement du territoire, aux techniques de démantèlement, aux normes réglementaires et à l’indemnisation des opérateurs.

L’accompagnement du territoire et de ceux qui y vivent et y travaillent doit être notre priorité. Nous savons qu’une centrale de production d’électricité, qu’elle soit nucléaire ou fossile, est souvent au cœur d’un écosystème économique et structurante pour le territoire. Elle représente aussi des ressources fiscales considérables pour les collectivités territoriales.

Nous avons, dans la 3ème circonscription du Gard, vécu la fermeture de la centrale fioul d’Aramon et pu mesurer ses conséquences sociales, économiques et fiscales.

Tout comme le contrat de transition écologique Aramon-Gard rhodanien, le projet de territoire de Fessenheim signé il y a un an apporte des solutions concrètes et des moyens pour la reconversion de ce territoire.

Au niveau fiscal, sous mon impulsion, la loi de finances de 2019 a instauré des mesures de compensations des pertes fiscales (imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux [IFER] et contribution économique territoriale [CET]).





Source