Soutien à ma collègue Françoise Dumas

Chère Françoise, Chère Collègue,

Quelle honte quand des élus de la République, ou ceux qui prétendent à cet honneur, intimident d’autres élus de la même République.

Quelle honte quand la permanence d’une parlementaire, lieu d’accueil pour les citoyens, est envahie et saccagée.

Rien, jamais, ne justifie les menaces et l’intimidation.

Mon équipe se joint à moi pour vous apporter, à toi et à tes collaborateurs, tout notre soutien.







Source