Semaine exclusivement dédiée à la circonscription

📌 La semaine prochaine sera une semaine exclusivement dédiée à la circonscription.

Alors, peut-être que mes statistiques de travail sur des sites comme « nos députés » vont baisser, peut être que cela influencera le score et le classement du député le « mieux ou le moins bien classé » et certains se diront : « Tiens, il n’est pas dans l’hémicycle ! »

Mais ce n’est pas ce qui importe.

J’ai choisi de baser mon travail parlementaire sur plusieurs principes : rester humble, faire son travail le mieux possible, en son âme et conscience, sans céder aux sirènes qui vous ferez adapter votre travail aux méthodes de calcul de ces sites pour avoir un bon « score », comme ce pouvait être le cas ces dernières années.

Pour moi :

Le travail d’un parlementaire, ce n’est pas qu’être présent dans l’hémicycle comme certains voudraient le penser.

Le travail parlementaire, c’est bien évidemment le travail, l’examen et le vote de la loi. Déjà dans cette mission, la première se fait en auditions, en réunions de travail, ensuite en commission et enfin dans l’hémicycle.

Le travail parlementaire, c’est le contrôle de l’action de l’exécutif et l’évaluation des politiques publiques.

Le travail parlementaire, c’est aussi des missions d’information ou des commissions d’enquête comme celle sur la sûreté et la sécurité nucléaire dont j’étais le vice-président. Cela ne se passe pas dans l’hémicycle.

Le travail parlementaire, ce sont les échanges et les rencontres en circonscription. Parce qu’il faut se nourrir de la réalité des Françaises et des Français pour bien exercer sa mission. Il faut savoir ce qu’il se passe concrètement sur le terrain. C’est participer à plus d’une dizaine de consultations du Grand Débat national avec les Gardois de la 3ème circonscription !

La circonscription peut et doit inspirer le travail au national : l’exemple le plus marquant reste notre contrat de transition écologique Cleantech Vallée.

C’est comme cela que je concevais et que je continue à concevoir mon mandat, et ce qu’elles que soient les menaces ou les tentatives d’intimidation, sur moi comme sur mes collègues parlementaires !
























Source