Déjeuner de travail avec le préfet de la région Occitanie

Ce vendredi, je me rendais en préfecture du Gard pour un déjeuner de travail avec le préfet de la région Occitanie, Étienne Guyot, en compagnie, entre autres, de Denis Bouad, Président du Le Gard Département, Jean Christian Rey, Président de l'Agglomération du Gard rhodanien, Fabrice Verdier, Conseiller Régional.

Parmi les différents sujet abordés, nous avons échangé sur la gestion de déchets et le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets qui a pour objet de coordonner à l’échelle régionale les actions entreprises par l’ensemble des parties prenantes concernées par la prévention et la gestion des déchets.
Autre sujet régional mais qui impacte encore plus directement notre territoire, le projet de réouverture de la rive droite du TER 🚆, en lien avec la région et de son avancée. Point important, au cœur, de la politique qui est engagée dans les déplacements du quotidien.

🏭 En lien avec le Contrat de Transition Écologique (CTE) du territoire, signé le 6 décembre dernier, nous avons abordé le programme « Territoires d'industrie », dont le Gard Rhodanien fait partie des 124 sélectionnés. C'est plus d'un milliard d'euros de financement, et une gestion décentralisée afin d'accélérer le développement des territoires industriels.
4 enjeux majeurs de ce dispositif :
🔹 Recruter : Plan d’investissement dans les compétences, volontariat territorial en entreprise
🔹 Innover : centres d’accélération (accompagner les pme vers l’industrie du futur), Territoire d’innovation (innovation territoriale), diagnostic industrie du futur
🔹 Attirer des projets : Ingénierie financière de la Banque des Territoires, stratégie d’attractivité (Business France, Agences régionales de développement, collectivités, État), French Lab, New Deal mobile (accélérer la couverture mobile), besoin en THD, promotion du programme accélérateur de BPI France.
🔹 Simplifier : appel à projets « France expérimentation » et faciliter les dérogations administratives et réglementaires…

🏗🏢 Enfin, ciblé sur la commune de Bagnols-sur-Cèze, nous avons échangé sur le projet de rénovation urbaine (Nouveau Programme de Renouvellement Urbain-NPRU) qui concerne le quartier des Escanaux. Un projet que je défend auprès de l'ANRU ( Agence nationale pour la Rénovation Urbaine) et du préfet de région.
Un projet au plus près à la doctrine ANRU, adapté aux besoins quotidiens des habitants, en concertation avec ces derniers et qui vise à une intégration des politiques urbaines et sociales.
Ainsi, sur les 1197 Logements sociaux, c'est 250 démolitions / reconstruction de prévus, 387 réhabilitations et 100% des logements dans une démarche de résidentialisation.
Ce projet de réhabilitation urbaine est pragmatique et permettra d'ouvrir le quartier vers le centre ville, centre ville qui bénéficie du dispositif "Action Cœur de Ville", en cohérence.




Source