Rencontre avec la Fcpe (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves) au sujet de la réforme du Baccalauréat

Ce lundi, je rencontrais la Fcpe (Fédération des Conseils de Parents d'Elèves) au sujet de la réforme du Baccalauréat qui concerne, depuis la rentrée, les élèves de seconde. Les premiers changements seront visibles pour la rentrée 2019 et la réforme entrera pleinement en vigueur en 2021.
Cette année c'est quelque 12 402 900 écoliers, collégiens et lycéens, répartis sur 62 250 établissements scolaires, dont 53 200 publics, qui ont effectué leur rentrée. 881 440 enseignants œuvrent chaque jour à l'enseignement de ces derniers.
A noter qu'en moyenne, la dépense annuelle est de 6 300€ par élève du 1er degré.

S'agissant de la réforme du baccalauréat, il est prévu d'en faire une réelle passerelle vers l’enseignement supérieur mais aussi un élément de cohérence du parcours scolaire depuis la maternelle. L’enjeu est, avec cette réforme, de préparer la réussite des étudiants dès le lycée.

Cela passe par la suppression des filières (mêmes modalités pour l’ensemble des élèves) via la création d’un tronc commun de matières avec un système de matières majeures (spécialités) et mineures permettant à l’élève de se spécialiser au cours de sa scolarité.
L'examen même du baccalauréat est grandement modifié avec 4 épreuves uniquement (au lieu de 10 à 16 actuellement), dont 1 grand oral et une part accrue du contrôle continu qui représentera 40% de la note finale.





Source