Un congé paternité supplémentaire en cas d’hospitalisation du nouveau-né : une nécessité pour les familles

🔴 Un congé paternité supplémentaire en cas d'hospitalisation du nouveau-né : une nécessité pour les familles

Dans la nuit de vendredi à samedi, l’Assemblée nationale a voté un amendement du Gouvernement permettant de créer un congé paternité supplémentaire en cas d’hospitalisation du nouveau-né, notamment pour les prématurés.

Je m’en réjouis car cet été j’ai rencontré un jeune papa qui m’a raconté les difficultés rencontrées par sa famille lors de la naissance de son enfant prématuré.

A l’inquiétude, il fallait ajouter la nécessité de s’occuper de la fratrie, d’aller travailler, de faire les déplacements jusqu’à Marseille pour aller voir sa femme et son nouveau-né hospitalisé, pour être là et se serrer les coudes, tous ensemble. Pourquoi cela ? Parce que le congé paternité n’était, jusqu’ici, pas prolongé en cas de naissance prématurée ou d’hospitalisation du nouveau-né.

De ce vécu, j’ai choisi d’alerter le gouvernement au travers d’une question écrite. Ma demande était la suivante : « connaître les dispositions que le Gouvernement entend mettre en oeuvre concernant l’allongement du congé paternité en cas d’accouchement prématuré ou d’hospitalisation du nouvel-né. »

Et le Gouvernement a entendu mes préoccupations ainsi que celles de plusieurs de mes collègues.

Ainsi, dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019, un amendement du gouvernement permettant de créer un congé paternité supplémentaire en cas d’hospitalisation à la naissance de l’enfant a été adopté ! De situations vécues à la loi…




Source