Réunion au tribunal de grande instance de Nimes

Vendredi matin, je répondais, en compagnie d'autres parlementaires, à l'invitation du bâtonnier Jean-Michel Divisia au sujet de la situation du tribunal de grande instance et du tribunal d'instance et de la problématique des emplois non pourvus.
Une discussion qui fait écho au projet de loi ordinaire de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice et au projet de loi organique relatif au renforcement de l'organisation des juridictions qui va être prochainement débattu dans l'hémicycle en novembre, après être passé par le Sénat en octobre.
J'entend parfaitement les attentes du tribunal de Nîmes concernant ces postes et nous serons, avec mes collègues, le relais de leur demande. Pour autant, nous nous devons d'agir afin de répondre au plus grand nombre. Le projet de loi prévoit un budget 8,3 milliards pour la justice et la création 6 500 postes supplémentaires, soit une augmentation de 1,6 milliard d’euros entre 2017 et 2022 (+ 24 %) et où quelques 530 millions d’euros seront consacrés à la transformation numérique du ministère.






Source