inauguration de la nouvelle usine de conversion d’uranium Comurhex II d’ Orano.

Ce lundi, j'assistais aux côtés de nombreux élus et parlementaires et de Mme Delphine Gény Stephann, Secrétaire d’État auprès de Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie et des Finances à l'inauguration de la nouvelle usine de conversion d'uranium Comurhex II d' Orano.
Véritable fleuron technologique du savoir-faire du groupe français, cette nouvelle structure, qui représente un investissement de plus d'un milliard d'euros, prévoit une production de 5 000 tonnes d'UF6 (hexafluorure d'uranium) mi-2019, puis de 15 000 tonnes fin 2020, sa capacité maximale.

Ce processus de conversion (où on rajoute des atomes de fluor au minerai uranium extrait), précède l'enrichissement (effectué sur le même site) qui est l'ultime étape avant l'utilisation de ce combustible enrichi dans les centrales nucléaire.
Par rapport à l'ancienne usine arrêtée fin 2017, Comurhex 2 réduit drastiquement ses consommations de réactifs chimiques : ammoniac -75 %, acide nitrique -50 %, potasse -60 %, et divise par dix la consommation d'eau.
Cette installation a été baptisée Philippe-Coste, du patronyme du père fondateur de l'activité de conversion du site de Tricastin à Saint-Paul-Trois-châteaux, dans la Drôme.








Source