Suite de l’audition par les commissions des affaires économiques et des finances à l’Assemblée nationale de Carlos Ghosn, P-DG de Renault


Lors de son audition par les commissions des affaires économiques et des finances à l’Assemblée nationale, Carlos Ghosn, P-DG de Renault, n’avait pas répondu à ma question sur l’utilisation des batteries de véhicules pour le stockage d’électricité.

Après demande auprès de son cabinet, je publie comme promis sa réponse :

« A travers le véhicule électrique, Renault teste et développe de nombreuses innovations telles que :

▶️ la recharge intelligente (smart charging) avec différents partenaires du secteur de l’énergie et de la mobilité en Europe comme « The Mobility House » en Allemagne, «LomboXnet» et « Jedlix » aux Pays-Bas. Ces projets contrôlent et optimisent la recharge du véhicule électrique en s’appuyant, en particulier, sur le haut niveau de connectivité de Zoé. Ils permettent de recharger le véhicule au bon moment, à savoir quand l’électricité est à faible coût et que la demande est faible. Cela permet, dans la grande majorité des cas, de profiter d’une électricité bas-carbone.

▶️ l’optimisation du cycle de vie de la batterie. Celle-ci est utilisée sur toute la durée de vie du véhicule, à l’issue de laquelle elle conserve 75% de sa capacité initiale. Elle est alors extraite du véhicule et peut entamer une seconde vie dédiée au stockage d’énergie, formidable opportunité d’accélérer la transition énergétique souhaitée par la France en gérant mieux la demande et l’offre d’électricité. En fin de vie, la batterie est finalement recyclée. Renault a mis en place une filière spécifique de recyclage et travaille à améliorer ses procédés de récupération des matières, notamment avec Veolia.

L’usage des batteries en seconde vie pour le stockage de l’électricité – d’origine renouvelable notamment –« est l’un des atouts environnementaux du véhicule électrique mis en avant dans l’étude « le véhicule électrique dans la transition écologique en France », menée conjointement par l’ADEME, la Fondation pour la Nature et l’Homme et le Groupe Renault avec d’autres partenaires. »





Source