ComAffEco- Q&R Anthony Cellier et à Carlos Ghosn, P-DG de Renault



Ma question hier à Carlos Ghosn, P-DG de Renault, lors de son audition par les commissions des affaires économiques et des finances.

Il y a tout juste 9 jours, l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a lancé Alliance Ventures, un fond de capital-risque dédié aux nouvelles mobilités pourvu d’une enveloppe d’1 milliard de dollars sur 5 ans. Ce fonds accompagnera des start-up dans un cadre d’open innovation. Le premier investissement bénéficiera à Ionic Materials, entreprise américaine qui développe des batteries sans cobalt et qui travaille à leur meilleure performance.

Je suis moi-même très intéressé par les batteries automobiles sous l’angle stockage d’énergie, sujet majeur pour les années à venir. J’avais d’ailleurs rencontré l’Avere (association pour la voiture électrique) pour échanger sur ce point.

Un article au printemps dernier annonçait que Renault travaillait sur un projet d’usine de stockage d’énergie de 100 MWT en Europe avec l’entreprise allemande The Mobility House.

Une telle usine permettrait de mieux gérer l’équilibre entre demande et offre d’électricité dans un contexte de transition énergétique vers les énergies renouvelables où le stockage d’énergie reste limité et coûteux.

Je souhaitais ainsi connaître l’état d’avancement de ce projet et, plus généralement, le travail qu’effectue Renault sur les batteries considérées comme impropres pour la mobilité mais qui pourrait connaître une « seconde vie » pour stocker de l’énergie.

M. Ghosn n’a malheureusement pas répondu à ma question. J’ai contacté son cabinet pour obtenir une réponse que je ne manquerai pas de partager ici.




Source