Les 5èmes assises du démantèlement à l’Institut de Chimie Séparative de Marcoule.


Jeudi dernier, j’étais représenté par mon collaborateur, Laurent Savary, aux 5èmes assises du démantèlement qui se tenaient à l’Institut de Chimie Séparative de Marcoule.
Cette année, la thématique était orientée sur le démantèlement à l’international avec un panorama des actions menées au Japon (avec la gestion de l’après Fukushima), en Espagne, au Royaume-Uni et en France.
Sujet complexe par excellence, le démantèlement est un secteur stratégique où l’expertise française est en bonne place. Cependant des outils restent à développer et de nombreux pays investissent dans des procédés inédits, notamment dans des robots d’inspection intelligents, des scanners d’analyse, des salles d’immersion virtuelle ou des traitements de décontamination innovants.
Il ne fait aucun doute que les chantiers de déconstruction, de décontamination, de remédiation et de démantèlement sont et seront des défis industriels majeurs et qu’une synergie entre les acteurs stratégiques est bien évidemment nécessaire.









Source